shadow
shadow

Habit traditionnel de mariage Kerkennien

Vous avez peut-être suivi le premier volet sur l’expédition de Ouarda sur les îles de Kerkennah. Elle a affectueusement partagé avec nous une période de sa vie, retrouvez cet article : Kerkena Ouarda un lien intemporel ?

Nous nous replongeons dans sa vie qui nous emmène sur une journée en habit traditionnel de mariage Kerkennien…

Femme Kerkennienne

Un petit clin d’œil aux femmes Kerkeniennes qui ont su toujours mener la barque (la flouka). La femme kerkennienne possède une place unique dans l’archipel de Kerkennah. Elle est à l’égal de l’homme dans tous les évènements de la vie courante. Elle participe à presque toutes les activités économiques et sociales de l’île. Qu’il s’agisse de la pêche, agriculture, l’éducation, etc. La femme kerkenniene reste un équilibre pour le tissu social de l’île.

Mariages Kerkenniens

Généralement la coutume des iles de Kerkennah concernant le mariage, se résume ainsi : Les mariages durent trois jours et trois nuits. Nous n’allons pas faire une énumération de ses festivités mais plus vous raconter le passage de Ouarda en mode habit traditionnel de mariage kerkennien. Surprise ! Ouarda vous raconte :

Ouarda en Habit traditionnel de mariage Kerkennien

Mes souvenirs: Je vous raconte cette scène de vie du mariage traditionel Kerkennien. On m’a maquillé, on a sortie du linge propre et bien plié pour un éventuel mariage. Puis des bijoux en argent qui ornaient ma tête ainsi qu’une parure en argent. J’étais couverte de bijoux de la tête aux pieds, jusqu’à mes chevilles entourées de cerceaux en argent.

J’avais une robe ample avec milles couleurs et un foulard sur ma tête qui couvrait mes cheveux. Ce n’était pas un vrai mariage mais cela faisait plaisir à mes hôtes. On a orné mes mains de henné avec une boule qu’il fallait garder dans la main. Je me suis pliée au jeu avec un très grand plaisir. J’avais 22 ans j’ai joué ce rôle sérieusement et nous avons passé une agréable journée. Bien sûr… J’ai eu droit au LILILILILI (youyou) traditionnel.

Souvenir de Kerkena

J’ai oublié de vous dire, comme il y avait de l’eau aux chevilles à perte vue, je me suis trouvée devant une faune incroyable. Les huîtres, il y en avait des géantes, certaines étant plus petites, nous avons essayer de les griller.

Il ne nous a pas fallu longtemps pour mettre en place un barbecue de fortune. Nous avons mangé ces huîtres, au bout d’un moment je me suis trouvée gênée en les dégustant, me demandant ce qui ce passait?
J’ai pu délogé de ma bouche ce qui me gênait!!!! Eh bien vous n’allez pas me croire, j’étais devant une pierre de culture grosse comme une tête d’épingle. Je me suis empressée de la mettre dans un mouchoir afin de l’emmener avec moi et de la montrer à ma grand-mère. Quand je fus devant elle, toute joyeuse de montrer mon trésor, j’ouvre mon mouchoir… Et là catastrophe, plus rien la perle avait disparue ! Elle avait « fondue » j’ai su après que c’était normal, le nacre n’étant encore ferme.

J’espère vous avoir fait partager ma petite aventure sur les îles de kerkennah. Je vous ai transporter dans le temps, un conseil, allez à Kerkenna ! Je vous accompagnerais dans ce voyage avec ma pensée et vous souhaite de trouver vos trésors… N’oubliez pas de broder vos souvenirs…

Comments

  1. Carole    

    Très agréable d’apprendre vos coutumes et voir de magnifiques photos. Vous nous faites REVER !!! Bien nécessaire avec notre grisaille, quoique aujourd’hui on va dire que ça s’annonce ensoleillé 🙂

  2. Mehdi Kachouri    

    Merci Carole de partager de ton temps pour commenter cet article… J’espère que le site t’apporte un peu de soleil 😉

  3. thierry    

    Merci bien pour cette mane d info.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *