Lors de votre voyage sur l’archipel de Kerkennah, nous vous invitons à prendre 2 heures de votre temps pour vous aérer l’esprit en vous baladant sur l’îlot de Grimdi. Ne cherchez pas la carte postale des plages touristiques mais imaginez plutôt un îlot désert….. Juste vous et la nature !! Un vrai paradis terrestre !!

Partons à la découverte des îlots de l’archipel de Kerkennah

Comme vous le savez maintenant, l’’archipel des Kerkennah est composé de 14 îles et îlots dont les deux plus grands sont habités (l’île Gharbi ou Mellita) et l’île Chergui (chef-lieu de la délégation). Les îlots sont : Gremdi, Roumadia, Rakadia, Sefnou, Charmadia, Ch’Hima, Keblia, Jeblia, El Froukh, Firkik, Belgharsa, El Haj Hmida.

Information générales

Nom : Ilot de Gremdi / Gouvernorat de SfaxCarte ilot grimdi Tunisie Kerkennah

Autre noms : Ile de Rhermedi, iles Gremdi, ile Rhermedi

Lieu : A 2 km du village d’El AtayaKerkennahTunisie

Fuseau horaire : Afrique / Tunis UTC / GMT +01:00

Latitude / Longitude N 34 ° 45 ‘19.01 “E 11 ° 19′ 16.00” (34,75528, 11,32111)

Commençons notre voyage par l’îlot de Grimdi

L’îlot de Grimdi se situe à l’extrême pointe de l’île Gharbi. La superficie de cet îlot est de : 206,6 ha Situé en face de la ville d’El Ataya, l’îlot est caractérisé par un bas relief. Les altitudes sont très faibles : elles ne dépassent pas les 3 m sur le littoral Sud. Dans les îles Kerkennah il existe 16 sites archéologiques de ruines romaines et 4 sites de vestiges. Sur l’îlot de Grimdi, vous pourrez admirer des vestiges de ruines romaines.

Attention : Respecter le patrimoine et ne prenez pas de pierre ou tout autre produit de la nature trouvé sur cet îlot. Préservez le patrimoine méditerranéen et surtout respectez-le pour les générations futures.
En 2 heures, vous pourrez vivre un sentiment unique de plénitude. Pour y accéder, vous pourrez soit utiliser une felouque par marée montante ou par marée basse, la rejoindre à pieds du port du village d’EL Ataya. Pour moi, c’est l’idéal… Vous pourrez humer l’air iodé, sentir le sable sous vos pieds, et arriver en douceur sur l’îlot de Grimdi. La balade pédestre reste facile car le sable est pur et peu vaseux. Je vous invite néanmoins à prévoir des chaussures car il existe des endroits recouverts de petites pierres et de coquillages.

 Terre Kerkennienne sauvage…

Cet îlot est inhabité… Vous pourrez toutefois y croiser, suivant les saisons, des moutons broutant l’herbe typique de l’îlot de Grimdi. Autrefois, nous pouvions surtout croiser des chameaux…. Actuellement, seuls quelques palmiers résistent au climat aride, la végétation étant très largement tributaire de la pluie. Cela lui donne un aspect aride et austère, mais vous apprécierez la vue et le cadre sauvage, à nulle autre pareille. Un paysage à couper le souffle…. Une sensation unique…

Une faune d’une grande richesse

L’île de Gremdi abrite actuellement la plus grande concentration tunisienne de Grands Cormorans hivernants. L’archipel offre des habitats propices à l’hivernage de beaucoup d’échassiers et de canards. En période de migration (automne et printemps et durant tout l’hiver), les îlots se peuplent d’oiseaux venant d’Europe ou s’y rendant. Beaucoup d’oiseaux quittent Gabès en prenant une direction Nord-Nord-Est passant par Kerkennah où ils se rassemblent à Gremdi pour la grande traversée.

Grimdi : un îlot fragile…

Les données scientifiques indiquent une relative fragilité des îlots, avec des zones inondables qui subissent de fréquentes submersions. La présence d’espèces végétales et animales terrestres menacées fait des îlots de Kerkennah un espace vulnérable dont la sauvegarde est déterminante pour l’équilibre de l’écosystème. En plus de la richesse biologique terrestre, on distingue une importante biodiversité marine, qui fait partie intégrale de l’écosystème insulaire des îlots Nord-Est de Kerkennah. La richesse et la répartition de la faune et la flore ne la rendent pas moins fragile. Cet équilibre est fragilisé et influencé par des facteurs naturels mais aussi par les interventions humaines qui peuvent avoir des impacts négatifs sur l’environnement.

Lorsque vous visiterez l’îlot de Grimdi, veillez à ne pas laisser vos déchets et à les ramener avec vous. Vous contribuerez ainsi à la préservation de cet écosystème fragile et permettrez à d’autres générations de faire, tout comme vous, cette merveilleuse découverte.

Un îlot pour les touristes ?

L’îlot de Grimdi est un lieu touristique dont vous ne pouvez faire l’impasse, mais pas seulement. Il est également fréquenté par les kerkenniens qui exploitent les pâturages pour leur cheptel de moutons. Les kerkenniennes d’El Attaya s’y rendent à pieds au lever du soleil pour cueillir le fruit de leur pêche de poulpes. Pour cela elles utilisent des pièges faits de pierres creusées ou des poteries jetées en mer (les gargoulettes) à une dizaine de mètres les unes des autres où les mollusques font leur habitat … Il ne reste plus alors qu’à les ramasser. C’est une pêche destinée à la consommation de la famille ou au mieux à arrondir les fins de mois. Le poulpe se vend frais ou séché. Vous pourrez le déguster dans tous les restaurants de l’archipel sous différentes formes. Ma recette préférée étant celle de la salade de poulpe (recette de cuisine : la salade de poulpe)…

Les photos de îlot Grimdi

Vous allez maintenant avoir un aperçu de cet îlot de Grimdi en visionnant ces photos…. Bon voyage !!