shadow
shadow
Après vous avoir montrer le désastre d’une pollution de pétrole sur les iles de Kerkennah avec l’article Lorsque les impunis n’auront plus rien à détruire… prenons un moment pour en découvrir la beauté et faire que cette image reste avec quelques rimes qui ne sont qu’une pâle imitation… de ce que Kerkennah représente… Je vous propose de vous plonger dans ces strophes faites pour un seul amour qu’est Kerkennah… On ne remplace pas facilement Kerkennah comme ca ,-)

Kerkennah quand je suis loin de toi

je me souviens de tes prairies marines,
Quelle paix de plonger dans tes herbiers de posidonie
Quelle joie en nageant, de déguster une huitre pêchée à l’instant
S’émerveiller de ces coquillages aux formes insoupçonnées
Plantés comme des fleurs dans tes eaux cristallines

Kerkennah,

Je me souviens de tes plats venus de la mer,
Cuisinés par ceux qui sont amoureux de toi
Faiseurs de bonheur, généreux à cœur
Salade de poulpe, le regard vers l’horizon
Œufs de seiche made in Kerkennah partagés en terrasse
Couscous et tchich bel karnit aux saveurs subtiles

Kerkennah je me souviens…

Allongée dans tes eaux chaudes
A contempler tes côtes
A discuter des heures de tes beautés et de ton histoire
A pleurer de tes souffrances
Caresser le sable de tes plages bordées de palmiers
M’enivrer de ton horizon
Parsemé de floukas tranquilles
Regarder les étoiles et la lune
En reflets sur la mer silencieuse
Comme si tout l’univers avait rendez-vous là…

Kerkennah, loin de toi

Kerkennah, loin de toi
Dans le tumulte du superflu
Mon cœur est une épave
Attendant les vents favorables pour rejoindre tes côtes.

Vous l’aurez compris il s’agit d’un texte écrit le cœur à vif sans que les rimes ou les contraintes ne subsistent… Histoire de laisser libres la pensée et le cœur de s’exprimer pour en dégager la pureté et l’innocence d’un premier jet… Je vous propose d’en débattre et de me donner votre retour sur ce passage qui démontre un amour inconditionnel à notre chère ile de Kerkennah. Partagez, passez le mot et dites autour de vous que les habitants de Kerkennah son toujours accueillants et ouverts aux autres !

Comments

  1. CAZIER Michèle    

    Bonjour,
    Et merci…Vous m’ avez fait revenir des années en arrière, à Kerkennah , dans ma Tunisie natale.
    Je suis bien loin , je vis dans l’ océan Pacifique à Tahiti .
    MAIS me manque l’ odeur de ma terre, les poissons de la méditerranée, la terre sèche et riche de mille nuances d’ ocre, d’ ocre jaune , les touffes d’ herbes parfumées, les pierres simplement, cette riche aridité.
    Mon âme y est restée.
    Merci pour vos recettes plus fabuleuses les unes que les autres,je ne peux les réaliser ici car poissons et légumes ou fruits n’ ont pas ce parfum.
    Je vais faire connaître votre site extraordinaire à ceux de ma famille en Europe.
    J’ avais résidé au Grand Hôtel , et rencontré une équipe de jeunes Kerkenniens . qu mettaient au point le festival de l’ île… Michèle

    1. Mehdi Kachouri    

      Michèle, Merci infiniment pour votre rétrospective sur votre séjour sur les îles de Kerkennah. Au plaisir de vous relire, Bien cordialement, Mehdi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *