shadow
shadow
Dans leur détermination à placer comme leur père, l’éducation au coeur de la vie de l’archipel kerkennien, Mounir Zalila, son frère et ses deux soeurs ont institué le Prix de lecture Naceur Zalila de l’année 2016. Le Directeur et le corps enseignant de l’école de Ouled Yaneg ont fixé la date de la compétition le 3 septembre 2016, avant la rentrée scolaire. N’est-ce pas une belle idée pour donner envie aux enfants d’entrer dans la joie de la lecture pour entamer cette nouvelle rentrée scolaire ! Kerkenniens remercie Mounir Zalila pour ce partage et félicite les enfants et les organisateurs pour cette belle aventure humaine !

1ere Édition du Prix de lecture en hommage à Naceur Zalila

Voici pour cette toute première édition du Prix de lecture Naceur Zalila, le témoignage de Mounir Zalila, prêt à réitérer cette rencontre entre grands et petits autour de la lecture ! Que cette initiative vous invite chers visiteurs de Kerkenniens.com à vouloir y participer, apporter vos idées et un peu de votre temps à de si belles initiatives pour les kerkenniens !

8 compétitrices et compétiteurs motivés pour partager des lectures en langue arabe et en langue française !

Tout s’est superbement bien déroulé, grâce à une organisation sans faille avec la dynamique contribution du Directeur de l’École primaire de Ouled Yaneg, Mourad Ben Hassana. Les candidates et candidats sont les élèves (8) qui quittent l’école primaire pour le collège. Il devait donc y avoir 8 candidats et candidates, une absence a été enregistrée. Les 7 élèves en compétition, 5 filles et deux garçons ont tous concouru en arabe et en français, certains se démarquaient nettement de leurs camarades. Une toute petite fillette, fluette, pas plus haute que trois pommes, lauréate du prix de français, était particulièrement vive et brillante.

Un prix mérité pour chaque lecteur dans les deux compétitions

La famille Zalila avait prévu 6 prix mais il aurait été frustrant et triste pour un enfant de repartir les mains vides . Elle a alors décidé d’attribuer un prix de consolation à la candidate non placée parmi les 6 lauréats.

  • Pour la Compétition en langue arabe félicitons nos lectrices et lecteurs :
    1er prix:  Alaa Ben Moumène
    2éme prix : Yassine Taktek
    3ème prix : Hekma Ezzedine
  • Pour la Compétition en langue française, félicitons nos lectrices et lecteurs :
    1er prix : Olfa Farjallah
    2ème prix : Rakia Boutaba
    3ème prix : Mohamed Makni
  • Pour le Prix de consolation félicitons Rihab Chaabane !

Toutes et tous ont reçu une attestation de participation indiquant le niveau du prix décerné.

Des récompenses à la hauteur de la qualité des compétiteurs comme l’aurait fait Naceur Zalila !

Pour chaque langue, les récompenses ont honoré la qualtié des prestations : en un ordinateur portable (1er prix), une tablette (2ème prix) et un Smartphone pour le 3ème prix. Ensemble les enfants de Naceur Zalila et à sa mémoire, ont financé la totalité des prix et du déjeuner offert à l’exception des deux Smartphones, généreusement pris en charge par Tunisie Micro Informatique-TMI.
Mohamed Taieb Zalila, vétéran de la famille et frère de Mohamed Naceur Zalila a fait le déplacement de Sfax. Il a présidé le jury en ouvrant la séance par une émouvante intervention, dans laquelle il a évoqué le parcours de son frère aîné et l’histoire de l’enseignement à Kerkennah de son vécu. C’était beau à entendre!
Le souvenir de Kamel Zalila, qui aimait tant Kerkennah, le plus jeune de la fratrie, parti trop tôt voila un peu plus de trois ans a également été évoqué.
Un déjeuner “chez Raed“, auberge conviviale bien trouvée pour clôturer la compétition dans une ambiance chaleureuse entre les 24 personnes présentes pour cette rencontre culturelle autour de la lecture.

Une réussite collective qui pourrait réunir tout l’archipel l’an prochain pour une 2eme édition !

Pour ce qui est du jury et afin d’avoir une certaine neutralité, deux membres sont venus de l’école primaire de El Attaya (pour le français) et un second de Ouled Ezzedine (pour l’arabe). Un modèle de collaboration et de coopération entre les écoles de l’Ile !

Ce qui est marquant c’est que tous voudraient que cette compétition soit étendue, l’année prochaine, à toute l’île tout en portant le nom de Mohamed Naceur Zalila qui a consacré toute sa vie à la culture, l’enseignement et à l’éducation. C’est à réfléchir.

Outre les photos jointes d’autres vues sont visibles sur Les écoles primaires de Kerkennah – Timeline | Facebook

Après une semaine consacrée aux préparatifs liés au déroulement de la rencontre et au lendemain de cette belle rencontre, Mounir nous confie son souhaite pour Kerkennah : “Mon idéal serait que ce prix se tienne à l’échelle de toute l’Ile afin de créer cet esprit de compétition chez les jeunes élèves. Pour cela il faudrait élargir l’engagement, et créer un fonds tout en gardant le nom à la mémoire de celui pour qui l’enseignement et l’éducation ont toujours été un sacerdoce.”

Comments

  1. Weg    

    Bravo les enfants garderont ce moment en eux ! Un beau cadeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *