shadow
shadow

Projet Kyranis Kerkennah : Un retour vers la mer

Nous avons pris l’initiative de créer une nouvelle rubrique dédiée aux projets Kerkenniens,  de mettre ainsi en avant les différents savoirs, savoir-faire et savoir-être complémentaires de chacun.

Vous trouverez la rubrique du nom de : « Idées de projets », tous les projets réalisés et soutenus par des Kerkenniennes et Kerkenniens.

Voici la rubrique du nom de Idées de projets si vous ne l’avez peut-être pas remarquée : Le Projet Kyranis Kerkennah

Veuillez trouver ci-après l’introduction de Hazar SOUISSI Ben HAMED pour son projet de fin d’étude d’architecture sous la direction de Monsieur Chokri Maklouf « Kyranis : un retour vers la mer ».

Projet Kyranis Kerkennah

Peut-on parler de l’île de Kerkennah sans penser à la mer ?
La mer est l’amie alliée, un espace de liberté, de rêve, symbole de rapprochement entre les hommes, un espace sans frontière. Cette mer représente un patrimoine riche et diversifié par son histoire, ses activités et ses techniques. Elle donne à l’île son charme et son identité maritime.
Le patrimoine marin connaît de plus en plus un délaissement au profit d’autres activités tertiaires : le tourisme et l’émigration. Ce délaissement a favorisé l’oublie d’un certain nombre de savoir-faire et un manque de connaissance de la vie maritime. Plusieurs pêcheries et embarcations qui sont en cours de disparaîtion témoignent sur un passé très riche. Ces techniques artisanales sont les plus spectaculaires d’une connaissance implicite et profonde du monde marin.
Vu l’importance de cet héritage, il faut le conserver pour le transmettre aux générations futures, le mettre à leurs portées et le sauvegarder. Il faut apprendre à connaître la mer, à l’aimer et à découvrir ses richesses.
Si nous arrivons à ressentir, à comprendre et à aimer la mer, si nous prenons conscience de la nécessité absolue vitale de la respecter et de la protéger, nous pourrons peut être la sauver.
C’est pour cela que j’ai essayé de créer un espace à vocation pédagogique et éducative.

La naissance du projet Kyranis Kerkennah

Ce centre de découverte de la mer offrira aux visiteurs aussi bien un univers de loisir et de détente qu’un lieu de recherche et de connaissances marines. Il permettra de maintenir ce patrimoine et de le transmettre d’une manière active et attractive.

A l’échelle de notre pays, le littoral tunisien étendu sur 1300 Km constitue un bien rare et menacé. La mer constitue un atout économique et culturel d’histoires, de mythes marins et de légendes…Jusqu’à présent, nos rapports au monde marin sont limités au commerce et au tourisme tandis que le côté scientifique a été ignoré

C’est dans ce cadre que les zones littorales tunisiennes souffrent d’une exploitation démesurée. Cette occupation de plus en plus soutenue génère diverses nuisances qui affectent et dégradent de façon irréversible les ressources et les richesses du patrimoine.

Consultez le Projet Kyranis Kerkennah

Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur : Projet Kyranis : un retour vers la mer

De ce fait, une prise de conscience de la part des exploitants de la mer, des responsables et des administrations concernées à quel point notre civilisation basée sur la technologie, est agressive et destructive envers la mer.
Tel est le cas des îles Kerkennah où le site côtier allant de la zone touristique Sidi Fraj à la sebkha de Sidi Founkhal. Ce site, site de « Borj El Hssar » n’échappe pas à la règle et montre depuis quelques temps de graves nuisances. Dans les îles Kerkennah, on ne voit pratiquement plus d’éponge à partir de 1995 (la production était de 3000 kg en 1998).
La pêche a également fait une chute entre 1989 et 2001 (En 2001 la production est de 1.942.733 kg alors quelle était de 2.744.497 kg en 1989)1.

Originaire d’une île, dont la vie dépend de la mer, j’aime la mer : cette mer qui exerce sur nous un attrait puissant et nous donne de nouvelles forces lors de la fatigue…

Ce n’est pas étonnant que Père André Louis a consacré une monographie pour les îles Kerkennah essentiellement ethnographique et dialectologique réparties en deux volumes totalisant 860 pages pour parler des activités de la pêche, de la navigation, de l’agriculture, de l’artisanat, de l’habitat, et des habitations de l’archipel.

Herodote, à son tour, depuis le 5ème siècle a décrit Kerkennah qui s’appelait Cyrannis : « L’archipel était couvert de plantations d’oliviers et de vigne et constituait un port pour les bateaux en provenance de l’Est » (Fehri, 2000).

Le projet étant intitulé « Kyranis : un retour vers la mer », est un projet de fin d’étude d’architecture sous la direction de : M Chokri Maklouf.

 

Hazar SOUISSI Ben HAMED
Architecte E.N.A.U
Assistante en Architecture
Doctorante en Science du patrimoine

1 Source : Statistique fournie par l’INS (Annuaire Statistique de la Tunisie N°44/ 2001)

Comments

  1. leila    

    Merci Hazar d’avoir accepté d’écrire cet article. Entant qu’architecte que je suis, j’ai beaucoup apprécié le parti architecura l très fort. qui se base sur notre patrimoine maritime et les techniques de la pecherie traditionnelle. Le projet est parfait, depuis les premières intentions jusqu’aux details! Bravo pour la representation également! Je découvre ta plume que j’apprécie beaucoup..Bref j’espère que ce projet verra le jour, et surtout que cet article n’est que le début d’une collaboration dont l’objectif sera de protéger et de promouvoir le patrimoine kerkennien.

    1. SOUISSI Hazar    

      merci beaucoup leila
      espérons que de tels projets verront le jour pour mettre en valeur notre patrimoine des iles kerkennah

  2. John Smith    

    This sounds interesting. i think you should start by cleaning the islands from all the rubbish.
    It is with sadness to see kekernnah as a “boubelle”…

    Cela semble intéressant. je pense que vous devriez commencer par le nettoyage des îles de toutes les ordures.
    C’est avec tristesse à voir kekernnah comme une “boubelle” …

    1. Mehdi Kachouri    

      Bonjour John,

      En effet, vous avez raison et j’en avais fait l’amer constat sur plusieurs articles de Kerkenniens.com : http://www.kerkenniens.com/kerkennah-poubelle-ou-paradis/

      Nous œuvrons pour que Kerkenah retrouve vraiment son côté naturel et sauvage sans ce paysage désolant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *