shadow
shadow

Kerkennah submergée par les déchets Kerkenniens BlogLa « baladia » (la municipalité) est devenue incapable de collecter les déchets depuis la révolution Tunisienne. Vous remarquerez que certains jours, des tracteurs équipés de remorques, dans lesquelles sont balancés les sacs et déchets ménagers sans aucune distinction de leurs contenus. Leurs passages sont devenus aléatoires, résultat un amas d’ordure à ciel ouvert !

Dégradation du paysage idyllique de Kerkennah

Que se passe-t-il sur l’Archipel de Kerkennah? Pourquoi n’arrivons nous pas à nous mobiliser pour préserver notre environnement? Il est à signaler que nous avions à plusieurs reprises, rédigé des articles sur Kerkenniens.com, que vous pouvez consulter. Il s’agit des articles intitulés : C’est du propre en Tunisie et à Kerkennah!, Grande journée de nettoyage à Kerkennah! et Kerkennah: poubelle ou paradis?

Pourtant ces articles n’ont pas été suivis d’actions efficaces, je fais donc appel à nouveau au bon sens des Karknia et Karkni (Kerkenniennes et Kerkenniens) pour réagir sans tarder. Si tous les Kerkenniens prenaient le temps de nettoyer devant chez eux mais aussi de montrer l’exemple aux autres et de se regrouper pour ne serait-ce qu’une heure de leurs temps nous aurions rétabli le vrai paysage de notre archipel.

Rappelez-vous de l’adage populaire:

النظافة من الإيمان والوسخ من الشيطان

«el nadhafa mina el imèn ou el wasakhou mina el chaytan» (La propreté nous vient de Dieu, mais la saleté nous vient du Diable)

Ainsi, vous ne pourrez pas dire que vous ne le saviez pas! Vous avez pu découvrir de magnifiques photographies du coucher de soleil (Photos d’une fin de journée sur les îles de Kerkennah) La je vous mets face à vos responsabilités et vous fais découvrir l’autre face tellement décevante et triste… Des Îles de Kerkennah.

Kerkennah… côté poubelles…

Et pourtant la vie persiste dans cet amas d’ordure…

Tunisie: l’Archipel de Kerkennah submergée par les déchets - Kerkenniens - photo 1

Une poubelle à ciel ouvert…

Tunisie: l’Archipel de Kerkennah submergée par les déchets - Kerkenniens - photo 2

Une vraie déchetterie même dans les rues…

Tunisie: l’Archipel de Kerkennah submergée par les déchets - Kerkenniens - photo 3

Où que vous vous rendez: à la plage, dans les rues, sur les routes vous aurez toujours la même constatation d’un environnement dénaturé. Ce qui est intolérable, irrecevable, insupportable…

Tunisie: l’Archipel de Kerkennah submergée par les déchets - Kerkenniens - photo 4

Même si vous envisagez de rentrer dans les terres en pensant y échapper, vous aurez l’amère sensation d’impuissance… Face à cette dégradation du vrai paysage de Kerkennah! Quel dommage !

Tunisie: l’Archipel de Kerkennah submergée par les déchets - Kerkenniens - photo 5

Soyons fiers d’être Kerkenniens et que nous puissions le dire et le redire à nos enfants: « Ana karkni» (Je suis Kerkennien).
Alors êtes vous aussi Kerkennien?

Ana karkni(a)!

Comments

  1. dhouha    

    La triste réalité ….. 🙁

    1. Mehdi Kachouri    

      En effet Dhouha … Merci pour ton commentaire sur Tunisie: l’Archipel de Kerkennah submergée par les déchets

  2. Samira    

    La pollution visuelle est l’ensemble des dégradations visuelles qui portent atteinte aux paysages et au cadre de vie, depuis le sac plastique volant dans la nature jusqu’aux lignes hautes tensions.

    1. Mehdi Kachouri    

      Oui Samira… une pollution visuelle !

  3. Samira    

    pour ne rien vous cacher ,Kerkennah est belle et rebelle ,mais elle se noie sous les poids des ordures menageres et des dechets de constuctions …les sachets et les bouteilles en plastiques tachent sa peaux comme des melanomes malignes ! il faut reagir ,si vous aimer Kerkennah dites non a la pollution de son environnement et partagez ,partagez sil vous plait .merci .” S”

  4. Samira    

    pour ne rien vous cacher . partagez s il vous plait .” S”

  5. Vénus K.    

    Il arpentait les plages chaque jour d’un pas avide
    Foulant de ses pieds nus un sable alors propre et fin
    Sur la felouque de son oncle il embarquait au petit matin
    Pêcher des mulets et des dorades dans une mer limpide

    Une image de carte postale me direz-vous ? Non c’était la vie d’un petit kerkennien qui aujourd’hui adulte voit la terre de son enfance souillée…..

    Focus sur les îles de Kerkennah aujourd’hui ….

    Il enjambe ici et là des détritus sur des kilomètres de plage
    Des sacs poubelle et des objets usagés dénaturent les paysages
    L’air iodé qui jadis fleurait bon le grand large et le parfum des néfliers
    Sont masqués par un air vicié qui laisse tous les kerkenniens en apnée

    Il n’y a pas de fatalité. Il n’en tient qu’à vous kerkenniens de redonner une image de carte postale aux Iles de Kerkennah afin que demain vos enfants ne vous disent pas : « pourquoi n’avez-vous rien fait ? »….

    Pour finir une citation de B. Moitessier « Le destin bat les cartes, mais c’est nous qui les jouerons… »

    1. Feker    

      Je crois bien que les Kerkenniens comme le reste des Tunisiens n’échappent pas à cette attitude d’attente passive post révolution. Qu’attendons nous au juste ? que cette révolution nous donne ses fruits prêts à cueillir chacun dans son jardin privatif ? des fruits qui feront la richesse collective pense t-on ici et là. J’en doute fort. Mais on attend…Ou va t’en avec ce laisser aller ? comment faire pour que nous Kerkenniens comprenions définitivement que nous devons prendre en main notre destin collectif comme l’avaient fait nos anciens avant et après l’indépendance. Personne ne le fera pour nous. Comment faire pour que nos enfants ne nous en veulent pas un jour de n’avoir pas agis ? Nous avons décidé à notre modeste niveau d’association de travailler avec les jeunes afin de ne pas interrompre la transmission de l’héritage des anciens à savoir la conscience citoyenne et l’esprit de solidarité qui animaient nos anciens. Bien conscients hélas qu’en dehors du folklore et de la belle carte postale cet héritage, la culture et la philosophie de vie Kerkenienne, tendent à s’affaiblir de nos jours et bien sur que ça n’est pas une fatalité. Bien au contraire à l’échelle de notre petit archipel c’est une démission, car tout justement c’est loin d’être une fatalité et c’est cela qui nous fait rager…http://www.association-kerkena.com/informations/

  6. junguar bn ali    

    Tous les kerkeniens ont souffere des problemes,les frautes et les accrokes commi par l agent =TOUFIK KBEYLI= durant son carriere poluee dans la municipalitee aissi en 2005 il ete renvoyer definitivement par decision dela justice administrative de tunis et c est un demande populaire de kerkennah et nest plus un renvoie agressife.
    tous les procedures qu il a suivit pour reprendre le travail dans lannexe poste et plus exactement au municipalite de kerkennah na qu une seule explication ==.les habittants de kerkennah n ont auccun valeur apres la revolution.==

  7. Tahar    

    La saison estivale montre le bout de son nez. Les insulaires commencent sûrement à y penser et programmer pour retrouver leur île bien aimée, la terre où ils ont vu la vie, ainsi que leurs ancêtres, où ils ont vécu les meilleurs moments de leur jeunesse. Ils aiment tous l’île, mais qu’allons nous faire afin de concrétiser cet amour. Sous le slogan « Kerkennah a besoin de tous et nul n’est indispensable », il serait souhaitable que les associations locales organisent, en partenariat avec celles exerçants dans le continent, une grande compagne de propreté, visant à donner une meilleure image de l’île.

  8. Moncef    

    Il ne faut plus payer les taxes municipales jusqu’à ce que ce problème soit résolu. Mais les kerkenniens seront-ils unanimes à ce sujet ?

    1. Tahar    

      Je proposerai mieux que ça, mon commentaire sur l’article: Tahar

      La saison estivale montre le bout de son nez. Les insulaires commencent sûrement à y penser et programmer pour retrouver leur île bien aimée, la terre où ils ont vu la vie, ainsi que leurs ancêtres, où ils ont vécu les meilleurs moments de leur jeunesse. Ils aiment tous l’île, mais qu’allons nous faire afin de concrétiser cet amour. Sous le slogan « Kerkennah a besoin de tous et nul n’est indispensable », il serait souhaitable que les associations locales organisent, en partenariat avec celles exerçants dans le continent, une grande compagne de propreté, visant à donner une meilleure image de l’île.

  9. Hana Chelly    

    Bonjour,

    On aimerait organiser une journée de nettoyage à Al Attaya (malheuresement nous avons pas assez de ressources et de moyens pour le faire sur plusieurs villages, peut-etre dans le futur).

    Ma question : Au village de Ouled Yaneg, j’ai remarqué qu’ils avaient installé des poubelles filets pour les bouteilles d’eau. Sauriez-vous par hasard qui s’en occupe (ramassage) ?
    Car j’aurais voulu trouver un moyen de recycler les ordures ramassés en même temps plutôt que d’aller les jeter ailleurs :/ Si vous avez des idées, conseils ou autre je suis preneuse !!

  10. sonia    

    Il faut interdire les sacs plastiques comme en France. Éduquer les gens avec des spots publicitaires en leur montrant ce qu il se passe quand ils abandonnent leurs déchets . La plupart des gens consomment sur la plage et abandonne leurs déchets : couches …..

  11. sonia    

    Le saviez vous?

    Un papier met entre 6 et 12 mois à se dégrader

    Un mouchoir en papier met 3 mois à se dégrader

    Une canette en acier met 100 ans à se dégrader

    Un sac en plastique met 400 ans à se dégrader

    La production de papier recyclé, par rapport à celle de papier non recyclé, consomme jusqu’à 5 fois moins d’énergie et d’eau et émet jusqu’à 30 % de CO2 en moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *