shadow
A ma grand-mère Kerkennienne : Aïcha
5 (100%) 1 vote

A ma grand-mère Kerkennienne : Aïcha

Ne vous attardez pas sur mon texte si vous êtes venus passer des vacances sur les îles kerkennah. Il s’agit plus d’une envie d’écrire quelques mots pour garder en mémoire une grand-mère…

Ce site a été conçu pour faire connaitre Kerkennah aux personnes souhaitant sortir des sentiers battus du tourisme de masse et des complexes hôteliers. Kerkennah reste jusqu’à aujourd’hui une île vierge et encore sauvage… Jusqu’à quand vous me diriez ? En remontant le temps, nous vous présentons des photographies d’une autre époque, qui illustrent au combien cette île a pu être rude pour ses habitants…

A ma grand-mère Kerkennienne : Aïcha Kachouri

Nous laissons des personnes derrières nous, non pas faute de vouloir les garder, mais la vie les rappelle à nous. Il me revient en tête  cette citation d’un anonyme:  “Le malheur de les avoir perdus ne doit pas nous faire oublier, le bonheur de les avoir connus…”

Ma  grand-mère, une grande dame , nous a vu grandis… Elle a partagé mes nuits d’enfance en me chantant des berceuses pour m’endormir et me soulager des maux de mon opération de mes pieds bots. J’ai encore à l’esprit cette période,  ce lien que j’ai eu avec ma grand-mère me renvoie aujourd’hui à kerkennah et à mes souvenirs d’enfance (Voyage dans mes souvenirs d’enfance à Kerkennah)

Les quelques mots de français qu’elle connaissait, provenaient d’une chanson, qui me revient en tête :
“Il était un petit navire , Qui n’avait ja, ja, jamais navigué…”
Jusqu’à présent et je ne le saurai jamais, si elle connaissait le reste des paroles. Une chose est sure, cela nous faisait rire…  nous nous amusions de son accent avec tendresse. Elle nous a tous aimés, avec cette pudeur tunisienne, ce côté réservé… J’aimais quand j’étais plus jeune, l’observer à éplucher le poisson et à préparer la cuisine. Ces souvenirs me reviennent et me donnent du baume au coeur.

Famille Kachouri Aout 1984 - Kerkennah Ouled Bou Ali

Famille Kachouri Septembre 1981- (Iles) Kerkennah Ouled Bou Ali – Tunisie

Kerkennah de nos jours…

Aujourd’hui, kerkennah rappelle aux souvenirs de personnes disparues, comme mon oncle Habib, l’aîné d’une famille de 7 (je ne compte pas ceux qui nous ont quittés dès leur naissance ….) Puis vient le tour de mon grand-père Sassi, un homme d’une discrétion et d’une ouverture d’esprit inégalable …. Ma tante Abbla, avec sa volonté de fer, a construit sa maison toute seule, elle est dans mon cœur, j’admirais cette femme pour tout ce qu’elle représentait. Mon oncle Youness Kachouri, le prof de “math”le plus ludique que j’ai connu, des rires, des jeux mais au final le calcul mental n’avait plus de secret pour nous … Et enfin aujourd’hui, ma grand-mère Aicha….
Hommage à mes proches,écrit sur la toile afin de garder leur mémoire…

Les marabouts de Kerkennah - Ouled Bou Ali: Sidi Saïd

Les marabouts de Kerkennah – Ouled Bou Ali: Sidi Saïd

Vous pouvez saluer mon grand-père Sassi Kachouri et mon oncle Habib Kachouri, en vous rendant au marabout de Ouled Bou Ali (Les marabouts de Kerkennah), gardien d’une époque où la tolérance et le respect de l’autre étaient présents.  On a en nous cette liberté d’être Tunisien et d’être au carrefour des cultures de la Méditerranée. Faut juste nous donner confiance …

Autre Vue de Kerkennah – Ouled Bou Ali le marabout Sidi Saïd

Autre Vue de Kerkennah – Ouled Bou Ali le marabout de Sidi Saïd (Tunisie)

 

Toutes ces personnes me manquent, mais quand vous passerez à kerkennah, vous comprendrez l’atmosphère qui s’y dégage…des habitants ,de cette île… une expérience inoubliable et unique…

On est tous de passage sur cette terre , nul est immortel … C’ est la vie… Un jour je compléterai cette page, mais un jour…

À ma grand-mère qu’elle repose en paix maintenant …

Texte en mémoire de Ommi Aïcha

  • Texte de ma cousine Insaf Hamza :
Adieu Ommi Aicha, ou plutôt au revoir !!! Tu nous manques déjà et maintenant tu nous manqueras encore plus !!! On se reverra surement, mais quand je ne le sais pas !!! Reposes en paix et que dieu te bénisse !!!
  • J’avais aussi envie de vous faire partager le texte de mon cousin Imed Kachouri :
“À ma grand-mère Aicha ,
Ma grande mère s’est envolée Lundi 04 Mars 2013. Elle est partie au crépuscule. Heureuse et belle. Une étoile sur le front et un ange sur chaque épaule. Son dernier regard et sa dernière pensée furent pour chacun d’entre nous.
Elle est partie sur un cheval. On pense que c’est un cheval ailé. Le ciel s’est ouvert et a accueilli au crépuscule une petite étoile, une étoile du matin.
C’est un chemin parsemé de roses rouges qui l’a conduite dans le ciel(…)
Elle est morte ni dans un hôpital ni dans la solitude d’une chambre au fond d’un couloir. Elle s’est éteinte chez sa fille Saida, en douceur, entourée de ses enfants et de ses petits-enfants, dans l’amour des siens…
Tu sais, mémé, les étoiles ne meurent pas.
Grâce à toi, grâce à l’amour que tu nous a transmis, la vie continue. Nous t’aimons, nous t’aimions, nous t’aimerons toujours, mémé.
Etoile du matin, étoile de notre cœur.”

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Si j'étais un animal… Je serais invertébré au sang bleu. Ma légende dit que je navigue entre le clair, d’une intelligence hors norme, et l’obscur du Kraken. Avec mon tri-coeur kerkennien, je suis un hypersensible qui, un jour de 2009, décide de concevoir un espace de partage dédié à cet archipel méconnu de Méditerranée pour discuter des enjeux du patrimoine des 14 îles de Kerkennah aux eaux peu profondes cristallines et fragiles. Mes 8 tentacules sont autant de passions et de valeurs qui combinent technologie numérique, photographie, gastronomie, goût du partage, exigence du sens critique, inconditionnel de la faune et de la flore, respectueux de l’héritage de mes ancêtres et de l’Histoire de notre civilisation d’Europe et d'Afrique. Ma remarquable capacité d’apprentissage et d’adaptation me permet de proposer des articles indépendants, coups de coeur ou coups de gueule, sur une gamme tentaculaire de sujets, de l’actualité aux initiatives de développement local associatif, touristique, économique, politique... de l’archipel de Kerkennah. Aimant me camoufler dans les profondeurs (bien qu’à Kerkennah il faille aller très loin des côtes pour cela !), mystérieux et plein d'humour, je propose aussi un riche éventail de recettes de cuisine traditionnelle kerkennienne à base notamment de poissons et de fruits de mer... mettant ainsi ma mascotte à l’honneur et ma philosophie en tant que fondateur, propriétaire et administrateur du site kerkenniens.com : "Essayer de toujours le faire avec le (tri)coeur » !

Comments

  1. Tahar    

    je viens de rentrer de l’île. Mes sincères condoléances, que dieu lui accorde toute sa miséricorde et qu’elle repose en paix.

  2. Mariam    

    mes sincères condoléances ! ALLAH yar7am’ha , w RABBI ysabarkom .

  3. Feriel    

    Je vous embrasse et pense bien à vous dans ces moments …. a bientot mon mehdi

  4. Moncef    

    C’est super, Mehdi. Un beau texte et des images inoubliables. Merci pour tout.

  5. KACHOURI RYM    

    ommi aicha ta grand mère et aussi la notre sans liens de sangs direct j’adorais cette dame qui m’aimait je en ratait aucune fois de passer lui dire bonjour quand j étais de passage à kerkennah quand j’étais jeune et j ‘allais nager comme tout le jeunes à sakit il kachouri elle nous suivait du regard jusqu’à la plage en nous souhaitant bonne après midi une dame avec un grand cœur un sourire qui restera gravé dans mon cœur toute ma vie allah yarhmha

  6. Carole    

    Très très beau, Grand Respect pour ta famille à travers ces textes émouvant, quelques larmes ….

  7. Néfissa    

    El barka fikom ou allah yarhamha.

  8. Amel    

    Bravo Mehdi c,est très émouvant mama Aicha sera toujours la dans nos cœurs je l’aimais tant cette grande dame qui dégageait tout l’amour la générosité et la bonté du monde repose en paix chère grand mère nous t’aimons tellement

  9. Si    

    El barka fik … je sais combien tu aimais ta grand mère … qu’elle repose en paix … Tous ces souvenirs que tu as avec elle, ses petites phrases tu les garderas au fond de ton coeur et le moment venu tu raconteras tout ça à tes enfants le sourir aux lèvres … Bon courage ..
    Je t’embrasse

  10. FATEN    

    Très émue par ce texte et ces photos, c’est très touchant cher cousin, nous avons partagé de beaux moments avec des personnes exceptionnelles qui ne sont plus là mais elles resteront gravées dans nos coeurs… elles me manquent beaucoup, cependant rien à faire, je ne fais que prier Dieu pour qu’elles se reposent en paix…

    1. Mehdi Kachouri    

      Bonjour cousine,
      Merci pur ton commentaire… Nous aurons fait notre devoir, lui rendre visite quand elle était encore là…

  11. patricia    

    Il y deja 30 ans je passais plusieurs mois par an, depuis j ai vecu dans beaucoup d endroit dont les iles du pacific, fidgi, thahiti, les iles cook et chaque fois je me disais kerkennah. N a rien a leur envier, et la chaleur etl acceuil authentique et chaleureux. Restera a tout jamais dans mon cœur , et encore un grand merci a toutes ces mamies qui m ont redonné le goût a la vie

    1. Mehdi Kachouri    

      Bonjour Patricia,

      Mille mercis pour votre commentaire, au plaisir de vous lire sur Kerkenniens.com

  12. eve    

    J’en suis sincèrement désolé Mehdi… Toute mes condoléances… “L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité” Antoine Maillet

  13. Nadi    

    Mes plus sincéres condoléances !

  14. Sanna    

    Allh yer7amha .. toutes mes sincères condoléance

  15. Amel    

    Toutes mes condoléances “papa”… des gros bisous

  16. Mehdi Kachouri    

    Je tiens à vous remercier pour tous vos messages de condoléances et de soutiens que vous tous m’avez adressés lors du décès de ma grand-mère Aicha.

  17. sadok kachouri bouali    

    cher cousin j’ai appris en navigant sur le net le décès de votre grand mère qui est aussi la notre combien meme j’ai pas eu la chance de vous rencontrer je prie le grand dieu qu ‘il l’accepte par sa mésirécorde et son eternel paradis malheureusement la distance les procuupations du quotidien pèsent beaucoup ceci n’empeche que dans notre subconscient et dans nos pensées on n’oublie jamais la famille nos origines et surtout qu ‘on appartien au kachouri ou que l’on soit votre cousin sadok kachouri bouali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *