shadow
Un avis contre le projet de Sidi Founkhal Kerkenah
5 (100%) 3 votes
Suite à la publication de l’article Projet : “Caribbean Beach World Kerkenah” ou la page dédié au projet Caribbean Beach World Kerkenah, Nous avons reçu plusieurs réactions. Dans ce sens et dans un but de donner la parole à tous les Kerkenniens il nous était important de mettre en avant l’avis et l’étude réaliser dans cette région.

Kerkennah: Projet touristique à Sidi Founkhal

Je vous propose de lire le point de vu de Madame Mounira Kebaïli Tarchouna concernant le projet : “Caribbean Beach World Kerkenah”. Les archipel de Kerkennah sont composé de plusieurs îles et îlots et qui compte 14 000 habitants, 3000 bateaux dont 2400 felouques à voile et plus de 5000 pêcheurs. Sidi Founkhal s’étend sur une superficie de 90 hectares. Le site est délimité au nord, à l’est, et à l’ouest par la mer Méditerrannée. Au sud, il est limitrophe de la zone agricole, et le site présente des paysages assez variés.

Ce projet ne peut pas être exécuté à Kerkena. On ne peut pas faire un copier coller des Maldives à Kerkena. Chaque milieu insulaire a ses spécificités et son patrimoine. Un projet touristique devrait être lié à l’identité et à l’originalité de chaque île. Je vois que ce projet ne respecte pas la nature, l’écosystème et les populations locales, car :

  • L’archipel de Kerkena est vulnérable à cause de la subsidence de la terre et de l’élévation du niveau de la mer. La construction sur les plages (qui sont rares et étroites) contribue à l’accélération de l’érosion marine et de l’élévation du niveau de la mer. Que dire des water villas sur pilotis ? ça va perturber l’écosystème, en particulier les richesses marines en faune et flore.
  • Nous avons un patrimoine architectural à valoriser à Kerkena (la maison arabe traditionnelle) pour offrir un hébergement simple et original en rapport avec la population locale.
  • Le site de Founkhal est un espace saturé par les estivants kerkenniens à cause de l’extension des résidences secondaires sur les côtes. Ce site est très important pour la baignade de la population locale.
  • Le projet “Caribbean Beach World Kerkenah” va priver les kerkeniens de la plage de Founkhal. Je pense que les touristes ne sont pas prioritaires à la population locale.

 

L’archipel de Kerkena Organisation de l’espace et aménagement

Vous pourrez retrouver l’étude de Madame Mounira Kebaïli Tarchouna qui démontre l’impact de l’insularité sur l’organisation de l’espace et l’aménagement à Kerkena et la particularité de cette organisation, de soulever le rôle de l’Homme dans l’aggravation de la vulnérabilité naturelle et des risques qui menacent l’archipel, et d’insister sur la nécessité de prendre en considération cette vulnérabilité et ces risques à chaque intervention humaine dans le milieu et à chaque projet d’aménagement.

L'archipel de Kerkena Organisation de l'espace et aménagement Mounira Kebaïli Tarchouna

L’archipel de Kerkena Organisation de l’espace et aménagement

Madame Mounira Kebaïli Tarchouna (Auteur) – Guide (broché). Paru en 2014
Publication Centre de publication Universitaire, 2014.
ISBN : 978-9973-37-817-0 – prix 20 dinars.

 Projet éco touristique de Sidi Founkhal Kerkennah

Le projet étant intitulé « Projet éco touristique de Sidi Founkhal Kerkennah », est un projet d’étude d’architecture sous la direction de Madame LEILA AYOUB. Élaborée par : Mlle SAFA LANGUER et Mlle RANDA GHAZOUANI.

Une analyse à était mené par Madame Leila AYOUB qui vous donne des pistes sur les contrainte de ce projet. Nous avons repris quelques diapo pour agrémenter les propos de Madame Mounira Kebaïli Tarchouna.

Les contraintes du site de Sidi Founkhal Kerkennah

La zone de Sidi Founkhal se trouve sur un gisement de gaz et à proximité d’un gisement de pétrole (Source L’Entreprise Tunisienne d’Activités Pétrolières – ETAP). La grande avancée de « Ras Founkhal » vers la mer permet une vue panoramique sur une grande partie de la côte nord de l’île. Du milieu de la presqu’île jusqu’au nord, les palmeraies sauvages dominent le paysage tandis que le Sud est occupé par des vergers.

Contraintes du site de la Station touristique de Sidi Founkhal à Kerkennah

Les équipements structurants de la zone de Sidi Founkhal :

équipements structurants de la zone de Sidi Founkhal Kerkennah

Caractéristique des côtes littorales, plus exactement de la Zone de Sidi Founkhal, Zone de Mkaren Khalifa et Zone d’El Ksar (Kerkennah).

Caractéristiques des côtes littorales Zone de Sidi Founkhal Zone de Mkaren Khalifa Zone d’el Ksar Kerkennah

Les zones d’appropriation

Zone A d’appropriation

Zone fréquentée par les familles propriétaires et par les insulaires visitant le marabout

  • Zone de visites et de regroupement des insulaires lors des festivités «ziara», « thour» ou lors des donation charitaires « zaket ».
  • Lavage de la laine des moutons sur les berges maritimes.
  • Lieu préférée pour la baignade des familles.

Zone B d’appropriation

Zone animée: appropriée par les jeunes Kerkenniens et les visiteurs étrangers ayant l’habitude de s’y regrouper et de s’y divertir. (jeux de volley, beach ball, etc)

Zone C d’appropriation

Zone tranquille fréquentée uniquement par les propriétaires

  • Zone rurale et de camping de familles à proximité des vergers (vendange et séchage de raisins et figues sèches)
  • Activités de pêche traditionnelle (présence de « chrafi et de barques traditionnelles » .
  • Les insulaires y ont l’habitude de collecter des huîtres.

Zones d’appropriation Projet éco touristique de Sidi Founkhal Kerkennah

 

Ceci vous donnera un point de vue différent sur le projet écologique insulaire « Sidi Founkhal », comme vous avez pu le remarquer écosystème reste fragile et ne dois être impérativement préservé.
D’après le cahier des charges du ministère du Tourisme et de l’Agence foncière du tourisme (AFT), ce projet d’écotourisme se veut respectueux de la réglementation urbanistique et de la fragilité de l’écosystème, se limitera à des constructions R+1 et en parfaite harmonie avec le site. Le projet a pour objet de créer une dynamique économique régionale avec des composantes hôtelières, animations, résidentielle et zones vertes.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Si j'étais un animal… Je serais invertébré au sang bleu. Ma légende dit que je navigue entre le clair, d’une intelligence hors norme, et l’obscur du Kraken. Avec mon tri-coeur kerkennien, je suis un hypersensible qui, un jour de 2009, décide de concevoir un espace de partage dédié à cet archipel méconnu de Méditerranée pour discuter des enjeux du patrimoine des 14 îles de Kerkennah aux eaux peu profondes cristallines et fragiles. Mes 8 tentacules sont autant de passions et de valeurs qui combinent technologie numérique, photographie, gastronomie, goût du partage, exigence du sens critique, inconditionnel de la faune et de la flore, respectueux de l’héritage de mes ancêtres et de l’Histoire de notre civilisation d’Europe et d'Afrique. Ma remarquable capacité d’apprentissage et d’adaptation me permet de proposer des articles indépendants, coups de coeur ou coups de gueule, sur une gamme tentaculaire de sujets, de l’actualité aux initiatives de développement local associatif, touristique, économique, politique... de l’archipel de Kerkennah. Aimant me camoufler dans les profondeurs (bien qu’à Kerkennah il faille aller très loin des côtes pour cela !), mystérieux et plein d'humour, je propose aussi un riche éventail de recettes de cuisine traditionnelle kerkennienne à base notamment de poissons et de fruits de mer... mettant ainsi ma mascotte à l’honneur et ma philosophie en tant que fondateur, propriétaire et administrateur du site kerkenniens.com : "Essayer de toujours le faire avec le (tri)coeur » !

Comments

  1. Assia    

    Elle a raison, dans ce sens que c’est le commentaire et l’argument que j’avais donné, les kerkenniens allaient se retrouvé spolier du peu de plage bien rare qui existe sur les îles.

  2. Samira    

    je suis totalement contre . je ne comprends pas pourquoi delaisse t on la zone touristique deja existante de sidi fredj et aller camper ailleurs ?!?!,!

  3. Samira    

    les capitalistes veulent coloniser toutes les belles zones de kerkennah et chasser les insulaires de chez eux , c est scandaleux !

  4. Samira    

    ils ne pensent qu à leur interret financier !

  5. Samira    

    ils attaquent notre environnement , l identité et notre identité à la fois , ils finiront par effacer les traces de notre existance sur l ile !´

  6. WEG    

    L’archipel est un joyau naturel
    La question est posée : qu’est-ce que les kerkeniens veulent en faire prioritairement et majoritairement ?
    1/Préserver la faune et la flore et vivre en paix ?
    Dans ce cas, attirer et développer le tourisme écologique/vert est il impératif ?
    2/ Développer prioritairement l’économie touristique ?
    Dans ce cas, les infrastructures de recyclage et de transport doivent précéder tout projet d’aménagement du littoral
    Pourquoi pas diviser l’archipel en zones cibles et en gamme ?
    Le projet caribean beach (dont le nom me paraît totalement décalé par rapport à l’archipel je comprends pas bien en fait) pourrait alors trouver sa place si les kerkeniens veulent la clientèle visée qui probablement cherchera sa tranquillité plus qu’autre chose ?
    Comme le dit l’adage : on a ce qu’on mérite !
    Kerkeniens c’est à vous de le dire !

  7. Petr    

    Précis, je suis d’accord entièrement avec le contenu. Je l’ai écrit en détail il ya quelque temps dans les commentaires. Le projet ne respecte pas la biodiversité des îles, le renforcement de leurs capacités limitées ainsi que la culture et l’histoire. La plantation de cocotiers dans les milieux arides climat méditerranéen simple bonbon malentendu écologique dans ce projet. (La traduction du texte en utilisant Google Translate)

  8. Sanda    

    Tout a fait d’accord stop aux projets touristiques qui ont montrés depuis longtemps leurs limites

  9. asma    

    un tel projet doit être soumis à l’avis de toutes les compétences intervenantes dans le domaine de l’urbanisme ;de l’aménagement du territoire et de l’environnement et n’importe quel étude de projet doit tenir compte des spécificités architecturales et environnementales de l’ile

  10. arbib stephane    

    Je pense qu’il faudrait faire un référendum auprès de la population kerkenniene même si pour moi ce genre de projet est une destruction de l identité kerkenniene

    1. Mehdi Kachouri    

      En effet, mais de tel projet sont remis sur la table depuis 2003 et aussi avant sans pouvoir voir le jour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *