shadow
Clin d’oeil Ă  Kerkennah
5 (100%) 2 votes

Clin d'oeil Ă  Kerkennah Leila Ayoub

Nous avons le plaisir de vous prĂ©senter le premier article (je n’espĂšre pas le dernier) de Leila Ayoub. Vous avez la vision de Leila qui vous emmĂšne dans ses souvenirs et surtout les photographies d’elle nous permettent de partager avec vous.

Pour vous raconter la petite histoire, j’ai contactĂ© Leila sur un rĂ©seau social quand j’ai dĂ©couvert les photos qu’elle avait prises sur Kerkennah
 Je suis tombĂ© en admiration sur la façon dont elle a de nous faire passer les Ă©motions
 Je n’ai pas pu m’en empĂȘcher de la solliciter pour que je partage avec vous sa vision de Kerkennah
 Par la mĂȘme occasion je l’ai invitĂ© Ă  m’écrire un texte avec son regard de Kerkennah
. Voici le premier volet de la vision de Kerkennah texte et image signĂ©e Leila Ayoub. Bonne lecture 


Mehdi Kachouri

Mon regard sur les Ăźles de Kerkennah : Acte 1

Une vue imprenable s’offre Ă  mes yeux, de la bonne musique et une pomme ; de quoi inspirer les piĂštres poĂštes. Et des poĂštes, il n’en manque pas Ă  Kerkennah : poĂštes de la Mer, poĂštes de la langue, poĂštes des couleurs et des images, Ăąmes passionnĂ©es, enchantĂ©es, vantant son charme, lui dĂ©clarant leur flamme, leur dĂ©vouement…

Si chacun Ă  sa maniĂšre fleurte avec sa Nature, elle ne le rend bien qu’à ceux qui, Ă  l’image des ancĂȘtres, ont su l’apprivoiser, pour mĂ©riter sa bĂ©nĂ©diction.

Une nature oublié : Kerkennah

Eux connaissaient bien ses secrets et l’art de la vivre, que les plus jeunes, ont hĂ©las perdus.

Le ciel, la sebkah, moi et mon Ă©cho  - Photo de Leila Ayoub Kerkennienne

Le ciel, la sebkah, moi et mon Ă©cho

Le ciel, la Mer, moi et mon reflet  - Photo de Leila Ayoub Kerkennienne

Le ciel, la Mer, moi et mon reflet

Sebkhah de Sidi Fonkhal - Photo de Leila Ayoub Kerkennienne

« Sebkhah » de « Sidi Fonkhal » que les habitants de « Ramla » avaient l’habitude de traverser Ă  pieds, sur une charette ou Ă  dos d’ñne, pour camper au bord de la Mer et y sĂ©journer parfois plusieurs jours, dans les constructions en palme «kieb».

Marrée basse à Kerkennah- Photo de Leila Ayoub Kerkennienne

A la marĂ©e basse, nous prenions un plaisir Ă  Ă©craser les petites buttes de sable…

Les couleurs des « felouks » reprĂ©sentent souvent le village d’origine du pĂ©cheur.

 Kerkennah et …… La philosophie transcendantale

Des valeurs morales transcendantales, trop vite remplacées par celles matérielles, les rendant, sourds, aveugles


Leur amour pour elle devient possessif destructeur et ils se mettent Ă  la martyriser, tyranniser..

Car sourd est celui qui ne peut écouter son silence, aveugle est celui qui ne peut marcher à la lueur de sa lune, bouché du nez est celui qui ne peut distinguer les odeurs de ces champs et insensible est celui qui ne peut caresser de ses pieds sa terre.

Voire ce que je vois, entendre ce que j’entends, sentir ce que je sens, vivre ce que je vis ; et errer dans le temps et dans l’espace, se dissiper, s’évaporer, flotter dans cette atmosphĂšre festive et envoutante, parfumĂ©e d’essences, « ouchak » « ded », ambre, et d’eau de Cologne « RĂȘve d’or ».

Contempler toutes ses personnes pĂ©tillantes de vie, dans leurs plus beaux habits tout en couleurs, joyeuses aux visages rayonnants. Ah que je regrette la vue panoramique, du ciel, depuis le toit oĂč je ne manquais de repĂ©rer ma coquette grand-mĂšre Hbiba, assise comme de coutume au 1er rang, avec sa jebba « ghouli », parĂ©e de ses bijoux en « lira », ses deux tresses rousses se rejoignant au bout, ses yeux soulignĂ©s au «khol », et sa bouche rougie au « swek ».

Dame kerkenienne Karknia - Photo de Leila Ayoub Kerkennienne

Dame kerkénienne en tenue ordinaire et tenue cérémoniale (jebba « ghouli » : en velour ), elles se font rares de nos jours

La premiĂšre partie de ce rĂ©cit prend fin. Nous avons dĂ©libĂ©rĂ©ment divisĂ© cet article en deux parties pour faciliter sa lecture. Pour lire la suite du regard de Leila, merci de cliquer sur le lien suivant: Vision des Ăźles de Kerkennah. N’hĂ©sitez pas Ă  nous laisser un message ci-dessous pour nous donner vos impressions sur cette premiĂšre partie


A propos de l'auteur...

Leila Ayoub

Comments

  1. Leila    

    Merci beaucoup Mehdi pour tous ces compliments 🙂 Je n’ai fait que traduire ce que je ressens. J’espĂšre que beaucoup de KerkĂ©niens s’y reconnaĂźtrons.

    1. Mehdi Kachouri    

      Merci a toi Leila pour le partage de ta passion sur les üles de kerkennah 🙂 nous avons une passion commune. 🙂

  2. Nada    

    Cet article est une pure merveille ! Un beau voyage Ă  travers le temps dans nos chĂšres Ăźles , ses richesses culturelles et ses endroits Ă  l extraordinaire beautĂ© … Merci layla pour ces moments de bonheur !!!
    Encore Merci mehdi kachouri ,tu réussis toujours a Collecter les bons ingrédients pour un cocktail bien fait sur nos chÚres ßles!!!!!!!

    1. Leila Ayoub    

      Merci Ă  toi Naddou, j’espĂšre que nous continuerons longtemps Ă  les vivre ensemble ces moments de bonheur avec Manel, Wafa , Nouha, Oussema, et les petits Boutabba. C’est en partie grĂące Ă  vous que j’ai appris d’autres aspects de notre culture commune et diversifiĂ©e. Leila

      1. Manel    

        Les photos sont aussi belles que le texte. Bravo!
        P.S: Les petits Graja 😉

        1. Leila Ayoub    

          Désolée, les petits Graja:)) Merci infiniment Manou:))

  3. Nada    

    Oui Je l espĂšre aussi layla :)) c vraiment que du bonheur :))

    1. Feker    

      Je me suis empressĂ© de dĂ©couvrir comme Ă  l’accoutumĂ©e le nouvel article de notre ami Mehdi, et en dĂ©couvrant tes photos et tes textes, je m’empresse de te fĂ©liciter pour ta façon de dĂ©crire les Ă©motions que Kerkennah nous donne Ă  vivre Ă  son contact.
      Pour ma part, et bien que nous soyons tous Ă©motionnellement et spirituellement singuliers, je suis convaincu que Kerkennah, par la grĂące de Dieu, nous inspire dans une langue Ă©motionnelle son empreinte de plĂ©nitude de sagesse et de sĂ©rĂ©nitĂ©, cette langue Ă©motionnelle que nous avons le bonheur d’entendre et que tu dĂ©cris si bien pour nous tous.

      Bravo LeĂŻla, et merci de continuer Ă  nous rappeler ce que Kerkennah nous dit, et Ă  le raconter Ă  ceux qui voudraient un jour l’entendre.

      1. Leila Ayoub    

        Merci Feker pour tes encouragements:) Heureusement nous sommes tous nombreux Ă  partager cette passion pour Kerkennah. Nous avons tous eu cette chance d’avoir vĂ©cu des moments uniques et inoubliables sur cette terre si attachante. J’espĂšre que nous serons en charge de pouvoir prendre le relais afin de pouvoir dĂ©fendre ce prĂ©cieux hĂ©ritage..

  4. Serge    

    Bravo . Photos magnifiques Ă  la hauteur des paysages sublimes j’Ă©tais en juin Ă  karkanna. Le temps Ă©tait superbe pendant une semaine avec bien sur le soleil de minuit .
    Encore bravo

  5. fatma    

    Bravo Leila tu as su traduire nos sentiments j’avais l’impression de lire mes pensĂ©es et de savourer les dĂ©lices que nous offre notre chĂšre Île bonne continuation fais nous profiter encore j’adore tout ce qui concerne Kerkennah mĂȘme la queue pour le bateau !

    1. Leila Ayoub    

      Je suis flattée, merci beaucoup:)

  6. joceline    

    bonsoir ,LEILA ,de temps en temps ,je me promĂ©ne en TUNISIE et surtout Ă  SFAX ou il y a 34 ans ,j’ai eu le bonheur de passer les plus belles vacances de ma vie ;j’ai 65ans ,depuis seule ,avec mes merveilleux souvenirs de mes amis qui m’ont accueilli ,je n’ai jamais connu cette affection depuis ,on m’a reçu comme une princesse avec mon fils 6 ANS et ma petite chienne DOLY ,et on m’a fait visitĂ© et j’ai connu L ILE DE KERKENNA ,avec ses pecheurs d’Ă©ponge ,mon fils a appris avec un vieux pĂ©cheur , Ă  plonger chercher les Ă©ponges ,c’Ă©tait magnifique ,j’en garde un souvenir indĂ©lĂ©bile ;pour des raisons familiales difficcile je n’ai pu revoir mes amis Ă  qui je tĂ©lĂ©phone de temps en temps depuis peu ,ils ne m’ont pas oublier et moi encore moins ,je suis trĂ©s Ă©mue de vous raconter ceci ,les images que vous publier ,çà fait 34 ans qu’elles dĂ©filent dans ma tete et mon coeur ,,,,,,,,,,j’ai 5 enfants ,4 filles et un garçon et d’ailleurs une de mes filles s’appelle LEILA,,j’ai eu plaisir Ă  vous Ă©crire et vous lire ,merci pour ces belles images et rĂ©cit ,,,,,,une amie française qui n’oublira jamais la TUNISIE et ses amis ,amicalement JOCELINE

    1. Leila Ayoub    

      Je suis contente de vous avoir fait plaisir Joceline et j’espĂšre que malgrĂ© tout, nous aurions le plaisir de vous recevoir parmi nous. Mes sincĂšres amitiĂ©s Ă  vous et Ă  votre famille:)

  7. Dalila    

    Plus qu’un Clin d’oeil, Leila t’es formidable et c’est gĂ©nĂ©reux de ta part de nous offrir tant de beautĂ©s! Emue devant ces descriptions et cette poĂ©sie avec laquelle tu prĂ©sentes notre belle Ăźle!
    Bonne continuation.

    1. Leila Ayoub    

      Je suis trÚs touchée par ton message Dalila, merci beaucoup:)

  8. Mamysaida    

    Tous ceux qui sont de mon ùge et qui ont vécu a kerkennah avec leur grands parents ne pourront qu apprécier cet article qui les remonte dans le temps et les fait revivre des souvenirs chers et inoubliables .merci pour ces belles images et videos.je ne puis que vous encourager et vous. Dire bonne continuation.

  9. raja kraiem    

    merci Leila pour cet article …j’adore tout simplement moi qui suis amoureuse folle de kerkennah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *