shadow
4.6/5 - (22 votes)

VoilĂ  plusieurs annĂ©es que Kerkenniens.com est nĂ© (Pourquoi avoir choisi Kerkenniens.com), puis, s’est Ă©teint (Fermeture dĂ©finitive : Le rideau descend sur Kerkenniens.com).
Il est temps de lui redonner vie, tel le phƓnix, pour rendre hommage Ă  mon Oncle Moncef, le petit dernier des quatre garçons d’une fratrie de 8 enfants de la famille kerkennienne, qui est arrivĂ© au terme de son chemin de vie.

Hommage et renaissance

Pourquoi rĂ©activer cet espace dĂ©diĂ© aux archipels de Kerkennah en une si triste occasion me direz-vous ? Je ne pense pas que cela soit triste. Bien au contraire, lorsqu’une personne s’éteint, c’est son empreinte indĂ©lĂ©bile qui surgit dans nos vies. Quoi de plus respectueux alors que de rendre hommage Ă  celles et ceux qui laissent, en partant, la mĂ©moire de leurs actions et de leur personnalitĂ© de Kerkenniens comme je l’ai fait pour rendre hommage Ă  ma grand mĂšre Aicha.

Plus on grandit ou plus on vieillit et plus les personnes qui ont bercĂ© notre enfance nous laissent
 une responsabilité  celle de permettre aux gĂ©nĂ©rations suivantes de garder le souvenir de ceux qui les ont prĂ©cĂ©dĂ©s. Il serait utopique de vouloir garder les ĂȘtres chers prĂšs de nous… Il faut ĂȘtre capable d’accepter qu’ils nous quittent, tĂŽt ou tard.

Pourtant, je n’ai pas rĂ©activĂ© ce site lorsque ma mĂšre est dĂ©cĂ©dĂ©e. Par simplicitĂ© et 
par pudeur aussi peut ĂȘtre. Vous me direz alors pourquoi rĂ©activer le site au dĂ©cĂšs d’un oncle ? Et vous avez raison de poser la question. La rĂ©ponse est simple. Ma sƓur dirait que Moncef laisse le souvenir d’un joyeux gai luron qui ne se prenait pas au sĂ©rieux… et qui savait rire de presque tout. Pour moi Moncef a Ă©tĂ© non pas une inspiration ni un guide, loin de là
 quoique
 Il Ă©tait surtout un bon vivant et c’est ce goĂ»t Ă  la vie qui me pousse aujourd’hui Ă  en tĂ©moigner.

Merci Moncef, kerkennien joyeux de l’archipel !

Merci Moncef pour cette graine semĂ©e l’air de rien

Tout commence lorsque mon oncle, sans s’en douter, avec deux CD, à semer en moi une graine de passion pour Kerkennah.

C’est ce point de dĂ©part avec deux disques sur « Kerkena, dans le cours de l’histoire » (Kerkena, in the course of history) conçus par Abdelhamid Fehri, fondateur du MusĂ©e du patrimoine insulaire de Kerkennah qui a fait germer en moi l’idĂ©e de crĂ©er ce site d’information sur la vie de l’archipel en mode coups de gueule et Ă©clats de joie.

Merci Moncef pour l’esprit de partage et de joie dans la simplicitĂ© !
Les souvenirs qui resteront sont des moments de tendresse, de communion, de rigolade…. Je me souviens en particulier de moments passĂ©s sur la terrasse de notre maison Ă  Kerkennah pour profiter de l’instant, dans son dĂ©nuement, moments simples, lointains, mais encore frais dans mon esprit et dans mon cƓur.

Moncef Kachouri – Octobre 2002

Merci Titi d’avoir Ă©tĂ© sur nos chemins de vie !
Il Ă©tait surnommĂ© Titi…. L’origine remonte Ă  son enfance et Ă  son chien qui s’appelait ainsi. Sans doute parce qu’ils ne faisaient qu’un. Depuis lors, Ă  Kerkennah, tout le monde connait « Titi » qui aimait jouer aux cartes en terrasse ou Ă  l’ombre des palmiers ces rois de Kerkannah, lors des journĂ©es chaudes, lorsqu’il venait sur l’archipel se ressourcer.

Merci Tonton Moncef pour ce 262Ăšme article qui est le tien !
Je ne sais ce que deviendra Kerkenniens.com pour l’instant, mais je remercie mon oncle qui, en partant, me redonne le goĂ»t de ces moments Kerkenniens et l’envie de redonner vie Ă  ce site dont la devise Ă©tait « ApprĂ©cier – ProtĂ©ger – Informer ».  Kerkennah comme toujours dissimule ce qu’elle est vraiment, un havre de paix des Kerkenniens et de ceux qui aiment l’authentique dans la mort comme dans la vie.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’ñme et passionnĂ© des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautĂ©s mais aussi les dĂ©sastres de Kerkennah. Je vous invite Ă  me suivre dans mes Ă©changes si vous le souhaitez.