shadow
4.8/5 - (74 votes)

 Le point de vue kerkennien pour valoriser et prĂ©server l’archipel et y rester

Notre enquĂȘte flash de septembre 2022 nous a permis de faire ressortir le point de vue des kerkenniens eux-mĂȘmes sur les raisons et les leviers majeurs pour faire de Kerkennah l’archipel que l’on ne quitte pas. Pour valoriser l’archipel, les rĂ©pondants kerkenniens ont mis en avant, la gestion de la propretĂ©, le soutien d’une Ă©conomie insulaire et saisonniĂšre. Mais ce qui est aussi trĂšs remarquable c’est l’accent mis sur les valeurs kerkenniennes liĂ©es au capital naturel de l’archipel. Merci Ă  eux pour leurs rĂ©ponses Ă©clairantes du point de vue kerkennien.

Pour rester à Kerkennah : La propreté des iles de Kerkennah est un enjeu majeur

En reflet de nos nombreux articles sur le plastique et la pollution de l’environnement, les rĂ©pondants parlent en toute franchise du flĂ©au que subit l’archipel. Ces rĂ©sultats suggĂšrent en filigrane, des leviers de politiques publiques qui concernent autant l’Ă©ducation, que la rĂ©gulation des comportements par la loi et par les services publics ou privĂ©s de gestion des dĂ©chets. Voici les raisons captivantes qui pourraient inciter Ă  rester Ă  Kerkennah.

  • “Les locaux qui jettent leurs ordures partout dans la nature. on trouve trop de verre brisĂ© sur les plages… “
  • “Le plastique et les dĂ©chets de construction qui jonchent les plages”
  • “Est ce que j’ai parlĂ© de la saletĂ© et le plastique partout ?”
  • “Bsr ! L’amoncellement des dĂ©chets ! La saletĂ© !
  • “Les plages qui deviennent de plus en plus sales”

Et parmi les leviers d’amĂ©lioration nous relevons “La gestion des dĂ©chets mĂ©nagers”. VoilĂ  une raison de faire de Kerkennah l’endroit d’oĂč l’on ne voudrait plus repartir.

 Une Ă©conomie Ă  soutenir en raison de l’insularitĂ© et de la saisonnalitĂ© touristique

La richesse des rĂ©ponses nous montre que les leviers d’actions sont aussi d’ordre Ă©conomique. Il apparait essentiel d’organiser le soutien d’un territoire qui se caractĂ©rise par l’insularitĂ© et la saisonnalitĂ© de son attractivitĂ©.

Une insularité qui appelle un soutien rÚglementaire et logistique

L’insularitĂ© est un atout certain du point de vue de la qualitĂ© de vie sur un territoire limitĂ© entourĂ© d’eau et situĂ© Ă  des kilomĂštres du premier continent. En contrepartie, il y a aussi des contraintes qui nĂ©cessitent un soutien des pouvoirs publics et une logistique par voie maritime. Voici le rĂ©ponses obtenues lors de notre consultation citoyenne.

  • “L’eau de la SONEDE (SociĂ©tĂ© nationale d’exploitation et de distribution des eaux) est marron non pas blanche et impossible de la boire ni cuisiner avec. Que font les responsables !”
  • “La pĂ©nurie d’huile d’olive a Kerkennah un comble !”
  • “Le problĂšme d’approvisionnement en produits de premiĂšre nĂ©cessitĂ© en Ă©tĂ© surtout”
  • “Le pb d’eau en Ă©tĂ©”
  • “CoĂ»t de revient des moindres travaux, car le transport nous est rajoutĂ© sur notre dos.”
  • “La vente illĂ©gale de terrain”
  • “Pour la pollution causĂ©e par les estivants mais surtout le nouveau phĂ©nomĂšne : les constructions anarchiques dans les zones agricoles.”
  • “Si tu veux revenir a l’agriculture tu trouves pas moyen d’arroser ton terrain, les mulets, les lĂ©gumes, sont trop cher, le plus gros problĂšme c’est le transport, car les pĂȘcheurs vendent par exemple leur poisson a 5 Dt a des semi-grossistes et tu les trouves a Tunis Ă  21 dt le kilo. Sur les filets et les plombs et peintures, il se regroupe pour diminuer la TVA… (coopĂ©rative) ceci devrait ĂȘtre fait sur tous les secteurs.”

Une saisonnalitĂ© de l’attractivitĂ© qui nĂ©cessite de penser plus largement la vie insulaire

L’attractivitĂ© de l’archipel provient essentiellement de la saison estivale qui attire nombre de Kerkenniens expatriĂ©s ou de touristes venus pour leurs congĂ©s d’Ă©tĂ©. Voici ce que nous disent les rĂ©pondants insulaires. Implicitement on perçoit la nĂ©cessitĂ© de penser le dĂ©veloppement du territoire au delĂ  de la saison estivale.

  • “Le manque d’activitĂ©s que ce soit pour les locaux ou pour les touristes”
  • “Le manque de soutien de l’État envers les commerçants de l’üle”
  • “L’inconvĂ©nient de ne pouvoir aller et venir quand on le souhaite.”
  • “En toute sincĂ©ritĂ©, il y a un cĂŽtĂ© tĂ©nĂ©breux sous-jacent quelque part que je sens et que ne m’explique pas. Il y a des gens riches, bien placĂ©s qui ne font rien.”

Des valeurs kerkenniennes Ă  prĂ©server par l’Ă©ducation

Les kerkenniens qui ont rĂ©pondu Ă  notre sollicitation font ressortir des valeurs qui leur sont chĂšres. Elles relĂšvent tout autant du patrimoine architectural et naturel que d’une philosophie de territoire.

De l’importance de l’harmonie architecturale de l’archipel

  • “La perte des valeurs originelles l’arrivĂ©e de bling bling, les gens qui se croient Ă  Sousse ou Hammamet => des montazah avec trop de musique merdique trop de pollution lumineuse”
  • “Les maisons construites dans un style bĂątard qui n’a rien Ă  voir avec le style des maisons kerlenniennes typiques”
  • “Absence de rĂšgles en matiĂšre de style architectural au niveau des constructions. Ces rĂšgles devraient imposer le respect du style architectural de Kerkennah sans quoi les permis de construire ne sont pas accordĂ©s. La photo illustre Ă  mon humble avis, le style architectural des devantures des maisons Ă  la kerkennienne…BLANC/BLEU/JAUNE-SABLE/MARRON : LA PAIX/LA MER/LE SABLE/LE PALMIER.”
  • “Un problĂšme de mentalitĂ©s oĂč la citoyennetĂ© et l’appartenance Ă  Kerkennah doivent s’Ă©tablir sans clivage entre ses fils vivant Ă  l’intĂ©rieur et Ă  l’extĂ©rieur
 La citoyennetĂ© est un ensemble de droits, mais en retour c’est un ensemble de devoirs.”

Focus sur la pĂȘche centrale de la vie kerkennienne

  • “Les pĂȘcheurs de Mellita pĂȘchent dans des endroits interdits ou non pas d’autorisation de pĂȘcher (licence) donc font des bras de fer avec les autoritĂ©s et bloquent rĂ©guliĂšrement le port si les autoritĂ©s souhaitent appliquer la loi”
  • “Le plus important c’est la pollution marine qui touche directement les pĂȘcheurs et c’est l’activitĂ© principale des personnes qui vivent sur l’archipel.”
  • “La surpĂȘche”

Focus sur les palmiers, rois de Kerkennah

  • “Les palmiers morts, la pĂȘche avec les drinas en plastique, l’absence de conscience Ă©cologique des habitant et pĂ©cheurs et c’est dĂ» en partie Ă  la saletĂ© “
  • “La destruction des palmiers pour le legmi ou pour le simple fait de les brĂ»ler”
  • “Les palmiers brĂ»lĂ©s et massacrĂ©s”

Pour rĂ©sumer, cette citation kerkennienne issue de notre enquĂȘte nous parait trĂšs reprĂ©sentative des rĂ©ponses obtenues. “La saletĂ©, la pauvretĂ© voulue, les constructions anarchiques et genre m’as tu vu ?” et “Aucune stratĂ©gie de dĂ©veloppement durable pour l’üle”.

Ainsi donc, la raison la plus captivante qui incitent les Kerkenniens Ă  ne plus quitter Kerkennah est bien son dĂ©veloppement durable (voir nos articles, Une plage Ă©cologique c’est quoi ?, Nations unies et Kerkennah, Objectifs de dĂ©veloppement durable,  Kerkennah, version associative, Association pour le dĂ©veloppement durable ! Posidonie, herbier ingĂ©nieur de l’Ă©cosystĂšme marin)

 Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’ñme et passionnĂ© des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautĂ©s mais aussi les dĂ©sastres de Kerkennah. Je vous invite Ă  me suivre dans mes Ă©changes si vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *