shadow
5/5 - (2 votes)
Feker qui nous a confié dans un précédent article “Où est passée la notion de bien public ?” sa passion pour la préservation du patrimoine kerkennien, revient sur l’histoire des LOUDS et la disparition inévitable de ce symbole et de la mémoire de l’histoire de la Tunisie et de Kerkennah dont les politiques semblent ignorer la valeur historique et politique de ce bateau mythique. Quel triste constat !

 Qui ne connait pas Le Loud ?

Qui ne connait pas Le Loud ? Pourtant lorsqu’on prononce ce nom la jeune génération Kerkennienne, dans sa grande majorité, le confond avec les Car-ferry qui assurent les traversées entre Kerkennah et le continent.

Je voudrais revenir sur un sujet qui constitue l’un des objets de l’Association Kerkena Pour le Patrimoine Maritime et Culturel Méditerranéen. Il s’agit de l’importance de la préservation et de la valorisation du patrimoine maritime de Kerkennah. Or le Loud est le bateau emblématique de l’archipel, et à notre connaissance il ne reste plus que 5 exemplaires de Loud Kerkenniens dans le Monde, 2 ont été construits ces 10 dernières. la construction du dernier en 2008 a été financée par le Ministère de la Culture, lorsque l’ancien Président de la République, déchu, avait visité Kerkennah. Depuis, ce loud est abandonné face au Grand Hôtel alors qu’il mériterait un bien meilleur sort en rapport avec sa dimension patrimoniale.

Vestige de Kerkennah Le Loud (Bateau) de 2009 - 11024 SF

Vestige de Kerkennah Le Loud (Bateau) de 2009 – 11024 SF

La plaque commémorative de la dernière construction navale du Loud de Kerkennah  – SF 11024 – 2009 – Il y est inscrit “Bateau traditionnel à voile propriété du Ministère de la Culture, construit au chantier naval de Fathi AROUSS (El Attaya) sous la supervision du Professeur Abderrahman AYOUB.”

 Un patrimoine en partage

Nous exprimons ici en tant qu’association qui œuvre pour la valorisation du patrimoine maritime de Kerkena, notre souhait de le voir restauré et le faire naviguer pour organiser des sorties en mer pour les Kerkenniens qui seraient ravis de voir leur bateau emblématique toutes voiles dehors. Avec les recettes des sorties en mer, ce Loud pourra être régulièrement entretenu et pourra continuer à naviguer pour le plus grand plaisir des visiteurs de Kerkena.

Un autre Loud construit en 1992 par une association française et qui a été emmené dans le sud de la France, était dans notre ligne de mire. En effet ce bateau ne rentrait pas dans la catégorie de bateau du patrimoine selon la législation maritime Française, car il avait moins de 30 ans d’âge.
N’ayant pas reçu l’autorisation de naviguer pour des raisons de réglementation maritime qui imposait des modifications à son étrave (proue), ce Loud qui s’appelle Haj Ameur, a été abandonné à son sort jusqu’à ce qu’un charpentier local passionné procède à une première restauration.
Nous avons jugé opportun de l’inviter lors de notre participation à l’événement « Marseille Capitale Européenne de la culture » à laquelle nous avions participé avec une exposition « Kerkena au fil de l’eau » ainsi qu’une conférence sur le Loud qui a été donnée par le feu Docteur Ali EL Hili Ex Doyen de la Faculté de sciences de Tunis.

Ne pouvant toujours pas naviguer, pour les mêmes raisons réglementaires évoquées précédemment, j’ai approché le propriétaire de ce Loud suite à cet évènement il y a quelques années, et il était prêt à le concéder à notre association si celle-ci s’engageait à le restaurer et à le faire vivre.

 Indifférence inacceptable face à un patrimoine en destruction

Mais plus récemment il a été l’objet de la création d’une association Française qui porte son nom et dont l’objet est de le restaurer et de le faire naviguer en France…(à suivre)

Enfin, le dernier et le plus fameux Loud qui se trouve à Beit Ennajet, fait mal au cœur à voir…et ne mérite pas d’être publié ici, ni d’ailleurs exposé dans son état actuel. Brulé et délaissé comme le musée qui l’abrite, il faudrait que les ministères concernés ( Culture et Patrimoine ) puissent d’abord consentir à restaurer Beit Ennajet qui abrite cette relique du Loud qui a servi à faire évader, de Kerkennah en Lybie, Le Président Bourguiba, qui était poursuivi à l’époque par les hommes de main du colonisateur Français en Tunisie.

Au-delà des personnes, nous sommes en droit en tant que Kerkenniens, de garder une trace de notre contribution à la lutte pour l’indépendance de la Tunisie. Encore faut-il qu’il y ait une volonté politique, pour restaurer d’abord le petit musée pour que cet exemplaire du Loud puisse être restauré, car c’est aussi le « Loud » le bateau emblématique de Kerkennah reconnu partout en Méditerranée.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’âme et passionné des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautés mais aussi les désastres de Kerkennah. Je vous invite à me suivre dans mes échanges si vous le souhaitez.

Comments

  1. sara    

    Quel dommage c’est un crime de perdre ce patrimoine il n’y a pas un atelier de réparation ou un sponsor qui peut prendre en charge les frais ou ministère ou associations

    1. Mehdi Kachouri    

      Oui Sara, c’est une triste perte si aucune action n’est entreprise pour la sauvegarde du Patrimoine. Feker et l’association Kerkena qu’il préside cherchent des soutiens dans ce sens ! Kerkenniens.com s’associe à cet effort en relayant cette action et toute démarche allant dans le sens de la préservation du loud.

      1. Sara    

        Merci, ces louds sont des modèles de navigation disparus déjà en méditerranée peut on faire appel à des associations européennes aussi qui préservent la mémoire de la méditerranée en attendant peut on alerter la presse ou télé pour informer

        1. Mehdi Kachouri    

          Sara tu as raison. Tous les moyens sont bons pour relayer et sauvegarder le patrimoine. Si tu vois le message de Joël plus pas, il fait partie d’une association en France pour la sauvegarde du loud. Je l’ai contacté. Affaire à suivre… Si tu veux mener une action, kerkenniens.com est là pour t’aider.

    2. wahida    

      bonsoir Joël..dès que j’ai appris cette horrible nouvelle de la fin historique de notre “Loud”, j’ai écrit pour demander où m’adresser pour participer à la création d’une association “Sauver, le Loud, bateau vestige de la navigation dans l’antiquit锑, je n’ai eu AUCUNE réponse, et c’est pas hasard que je prends connaissance de votre existence..étant kekennienne, j’avais envoyé sur facebook une photo d’Ennajet, barque que Bourguiba a pris en 1945..etc..due faire maintenant?..kerkennienne d’Ouled Yaneg, je voudrais participer financièrement à ce sauvetage, voire sa renaissance..j’espère que vous au poins,pourrez me répondre car lamentations et vieux,athées ou pieux ne m’intéresse pas..pour information, il existe en Italie, en Ligurie je crois, un village qui en fabriquerais encore.. si ça vous intéresse, je pourrais me renseigner..je compte sur votre pragmatisme.. merci.. wahidakerkenavo

  2. Assia    

    Il faut ouvrir une cagnotte, une tombola….trop cher

    1. Mehdi Kachouri    

      Assia, merci pour ton commentaire. Une collecte de fond est une excellente initiative.

  3. Joël    

    je fais partie de l’association Le Loud qui en France essaie de sauver le Loud Haj Ameur, il faut rester en contact

    1. Mehdi Kachouri    

      Merci Joël de ta proposition. Peux tu nous en dire un peu plus (en MP) pour envisager éventuellement une action en unissant nos forces ! Kerkenniens.com serait ravi de participer à ce projet.

Comments are closed.