shadow
Fabriquer sa felouque, un rêve d’enfant
Noter cet article

Voyage dans le temps à Kerkennah

Nous vous avons proposé il y a quelques temps un voyage dans le temps (L’archipel de Kerkennah au fil du temps : de l’influence de la Rome antique jusqu’au 19e siècle) sur l’histoire cartographiée de Kerkennah au fil des civilisations de la méditerranée pour vous donner une idée plus précise de Kerkennah et des valeurs de l’archipel.
Dans le même objectif, prenez le temps de lire ce nouvel article qui vous invite à voyager à travers les années, dans les yeux enchantés des enfants qui, d’un bout de palme, faisaient des miracles, il n’y a pas si longtemps encore.

Mémoire d’un patrimoine menacé

Offert par les rois de Kerkennah (ces palmiers majestueux), ce bout de palme créait dans les mains des enfants, des amitiés fortes. Ils recevaient alors spontanément en héritage un patrimoine précieux de l’archipel, celui de ses floukas, barques aux voiles latines triangulaires, gracieuses sur l’horizon, féminines dans leur forme et essentielles à l’activité de pêche de l’archipel depuis plus de 1800 ans… avant l’arrivée des bateaux à moteur.

Nous vous invitons à voyager avec nous, 30 ans en arrière, à l’époque où nous étions insouciants et où l’high-tech n’occupait pas comme aujourd’hui, nos jeux d’enfants au paradis de Kerkennah… Tant de souvenirs remontent que nous avons plaisir à partager avec vous et qui nous rappellent combien l’imagination et la créativité peuvent se nourrir d’un simple morceau de bois et d’un bout de ficelle. Peu de choses pour ravir le cœur des enfants…et faire naître des amitiés durables…

Prêt(e)s pour un voyage sur le chemin du minimalisme à l’état sauvage en Kerkennah ?

 Souvenirs d’enfance : quand la nature inspire notre imaginaire et notre créativité

Je vous propose un retour dans le passé pour retrouver et partager cette insouciance et cette légèreté qui m’animent toujours pour Kerkennah….Je parle d’une époque que peu de jeunes connait. Ils me prendront probablement pour un fou à la lecture des histoires et des occupations que nous avions, enfants. Nos activités étaient liées à la vie de l’archipel et à ses ressources naturelles, en particulier le palmier et les richesses de la mer et bien sûr aussi à la flouka, ce bateau léger et gracieux des pêcheurs qui marquait notre quotidien et l’horizon de nos îles.

La terre sauvage, la mer et nous, enfants de Kerkennah…

Fabriquer sa felouque, un rêve d'enfant Kerkennah tradition Kerkenniens

Nous avions une occupation particulière et séculaire liée à la fois aux rois de l’archipel, les palmiers et à l’activité principale de la pêche qui ravissait nos papilles et remplissait nos assiettes. A l’aide de la partie la plus épaisse d’une des branches de palmier (la spathe ou “garnef”), nous aimions nous retrouver pour construire nos propres felouques miniatures. Notre but et notre seule occupation étaient de faire avec notre fabrication, la course avec les autres enfants du village … Il fallait concevoir celle qui serait capable en mer, de battre toutes les autres …

Il était une fois un bout de bois… Ce jeu anodin nous emmenait à dénicher la meilleure spathe mais tous les éléments que nous pouvions trouver, rejetés par la mer nous donnaient la possibilité d’améliorer cette flouka pour enfant (algue, coquillage, bouchon, etc.). Un vieux filet de pêche nous permettait de récupérer les bouts de ficelle pour attacher le mât et les voiles et chaque élément était fait avec soin… Imaginez tous ces bateaux miniatures, uniques dans leur conception, porteurs des richesses naturelles de notre archipel, incarnation d’amitiés fortes entre nous, dans une race kerkennienne, au gré des vagues…

Une histoire d’amitié autour d’une fabrication minimaliste enthousiasmante

Vous l’aurez deviné, pour la fabrication d’une barque à voile latine miniature, symbole de fierté des petits ingénieurs en herbe, une liste réduite d’éléments est nécessaire. Mais rappelez-vous, chacun de ses composants provient d’une découverte de l’archipel, d’une promenade respectueuse et d’une amitié forgée par notre imagination d’enfants.

30 ans plus tard, cette amitié est toujours là. Mon ami d’enfance Nader me propose de nous lancer à nouveau dans l’aventure de la fabrication d’une flouka…

Vous êtes prêts à nous suivre ?…. Alors rendez-vous dans l’article “S’il te plaît, construis-moi une flouka (l’article sera en ligne le 30 octobre 2015)”…

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Si j'étais un animal… Je serais invertébré au sang bleu. Ma légende dit que je navigue entre le clair, d’une intelligence hors norme, et l’obscur du Kraken. Avec mon tri-coeur kerkennien, je suis un hypersensible qui, un jour de 2009, décide de concevoir un espace de partage dédié à cet archipel méconnu de Méditerranée pour discuter des enjeux du patrimoine des 14 îles de Kerkennah aux eaux peu profondes cristallines et fragiles. Mes 8 tentacules sont autant de passions et de valeurs qui combinent technologie numérique, photographie, gastronomie, goût du partage, exigence du sens critique, inconditionnel de la faune et de la flore, respectueux de l’héritage de mes ancêtres et de l’Histoire de notre civilisation d’Europe et d'Afrique. Ma remarquable capacité d’apprentissage et d’adaptation me permet de proposer des articles indépendants, coups de coeur ou coups de gueule, sur une gamme tentaculaire de sujets, de l’actualité aux initiatives de développement local associatif, touristique, économique, politique... de l’archipel de Kerkennah. Aimant me camoufler dans les profondeurs (bien qu’à Kerkennah il faille aller très loin des côtes pour cela !), mystérieux et plein d'humour, je propose aussi un riche éventail de recettes de cuisine traditionnelle kerkennienne à base notamment de poissons et de fruits de mer... mettant ainsi ma mascotte à l’honneur et ma philosophie en tant que fondateur, propriétaire et administrateur du site kerkenniens.com : "Essayer de toujours le faire avec le (tri)coeur » !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *