shadow
5/5 - (65 votes)

Fatma Samet, une femme entrepreneuse passionnée et solidaire

Fatma Samet est l’une des toutes premières références de notre rubrique El Maghaza. Et pour cause, elle s’investit totalement depuis presque trente ans, dans la préservation et la valorisation du patrimoine kerkennien et de l’archipel de Kerkennah. Elle développe notamment le tissage, la broderie et le travail de l’arjoun. Ces efforts visent à unir les compétences artistiques et techniques traditionnelles et modernes. De Kerkenatiss, son atelier incontournable à Kerkennah au projet ambitieux Co-Créa (Voir notre article Co-Créa, un collectif de designers et artisans autour de la Tayaria), Fatma Samet est une femme entrepreneuse, passionnée et solidaire qui n’a de cesse de tisser un réseau de professionnels au service de l’innovation et de la tradition conjuguée.

Une Femme entrepreneuse, passionnée de broderie kerkennienne : L’incontournable atelier Kerkenatiss à Kerkennah

Kerkenatiss n’existerait pas sans Fatma Samet, spécialiste de l’artisanat kerkennien. Sa passion pour la broderie kerkennienne vient de loin.

Des études en esthétique de l’art à une passion pour le point Kerkennien

Après ses études en sciences de l’esthétique de l’art, elle n’a eu de cesse d’agir pour éviter la disparition des savoir-faire kerkenniens. Elle a ainsi créé sur l’archipel son atelier Kerkenatiss (voir notre rubrique El Maghaza, Atelier Kerkenatiss).

Dans la boutique, trônent de multiples créations comme les étoffes aux mille couleurs et points kerkenniens mis en scène dans une collection large de vêtements et de tarfs. L’arjoun est aussi travaillé. Chaque confection de l’atelier Kerkenatiss est le fruit du travail précis et de la créativité des femmes kerkenniennes.

Fatma Samet : Kerkenatiss, un atelier au service de Kerkennah et de ses artisanes

Depuis de nombreuses années, Fatma Samet a à cœur de soutenir ses artisanes en valorisant leurs travail. Son objectif est simple. Il s’agit pour elle de valoriser le terroir kerkennien, les savoirs techniques d’une broderie ancienne et traditionnelles en organisant la production artistiques de ces femmes détentrices de savoir-faire qui se perdraient si Fatma Samet ne s’investissait pas dans cette mise en lien, ces collaborations, ce travail collectif.

A l’origine d’une belle aventure collective à travers le projet Co-créa et ses 10 projets artistiques

Fatma Samet est une entrepreneuse de réseau. Elle poursuit inexorablement cet objectif. Mettre en lien toutes les compétences d’art et d’artisanat. Elle a ainsi initié le projet Co-Créa. Ce projet est le fruit de ses efforts visant à fédérer plusieurs acteurs ATD, ISAMS et l’atelier Kerkenatiss pour impulser un travail collaboratif entre designers et artisans Kerkenniens.

Fatma Samet stand co-créa Tayaria (Mars 2023)

Fatma Samet stand co-créa Tayaria, Salon du Kram, Tunis (Mars 2023)

D’un rêve à la réalité : un projet européen au service de l’art tunisien

L’idée de Fatma Samet en impulsant cette co-création entre designers et artisans ? Faire émerger de nouvelles formes de créations et pérenniser l’artisanat, croisant tradition et modernité. Son pari est de faire dialoguer les techniques anciennes et les techniques nouvelles pour valoriser les compétences de ces deux rives de l’art et de l’esthétique. Co-Créa est un ainsi cet espace collaboratif de 10 équipes de designers et artisans. Ces femmes et ses homme croisent leurs regards et leurs savoir-faire pour travailler le motif traditionnel et ancestral de la Tayaria dans un esprit de modernité.

Une empreinte et une direction : l’artisanat est le terreau de l’art et du design

Ainsi Fatma Samet continue de semer ce qui l’anime depuis le début de sa carrière. Elle déploie sa passion pour l’art et pour les savoir-faire duquel il dépend. Ainsi après avoir uni les tisseuses et les brodeuses à Kerkennah, Fatma Samet poursuit son rêve. Une envie déterminée de préserver et de valoriser ces talents et accompagner les jeunes, comme elle le dit elle-même à travers “de solides et heureuses alliances” dans l’univers des métiers d’art. Fatma Samet est un mentor pour nombre de créateurs qui partagent comme elle la valeur des savoirs, des savoir-faire et la passion de la création.

Le savez-vous ? Les artisans et les artistes n’ont pas toujours été deux profils professionnels différents. On peut même les rassembler dans la dénomination des artisans d’art. Anne Jourdain (2012) les définit comme celles et ceux qui maîtrisent “un savoir-faire technique qu’ils appliquent à un matériau non périssable (bois, cuir, terre, verre, etc.) pour réaliser des pièces utilitaires ou décoratives avec une visée esthétique.” Elle distingue dans cette famille très hétérogène, quatre grands groupes selon la notoriété et le régime artisanal ou artistique de leur travail : les artisans d’élite et les artistes de renom, les façonniers et les créateurs. Dans tous les cas, il s’agit de professionnels des métiers d’art.
 Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.
Source exploitée : Jourdain, A. (2012). Réconcilier l’art et l’artisanat : Une étude de l’artisanat d’art. Sociologie de l’Art, PS21, 19-42. https://doi.org/10.3917/soart.021.0019

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’âme et passionné des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautés mais aussi les désastres de Kerkennah. Je vous invite à me suivre dans mes échanges si vous le souhaitez.