shadow
5/5 - (24 votes)

Un festival des crabes bleus engagé pour la Méditerranée

RĂ©trospective en images : Pour ce premier festival international des crabes bleus, et peut ĂȘtre l’unique festival, nous vous proposons en photos une rĂ©trospective de cet Ă©vĂ©nement culturel artistique et scientifique qui s’est tenu du 17 au 19 octobre 2022 au Grand Hotel Kerkennah. Cet Ă©vĂ©nement a Ă©tĂ© Ă  l’initiative scientifique de L’INAT avec Madame Jamila Ben Souissi et le MinistĂšre de l’agriculture avec Madame Faten Khamassi. Ces trois jours de (belles) rencontres organisĂ©s par l’association Balades solidaires, Patrimoine et Tourisme alternatif ont Ă©tĂ© consacrĂ©s Ă  de nombreux Ă©changes et animations sur la capacitĂ© de l’Homme Ă  prĂ©server l’Ă©cosystĂšme marin dont il dĂ©pend et Ă  s’adapter Ă  un environnement changeant. Sur le thĂšme majeur du crabe bleu, ces trois journĂ©es ont Ă©tĂ© riches d’animations et d’Ă©changes sur l’eldorado que peut reprĂ©senter cette espĂšce invasive de Portunus. En quelques mots de synthĂšse et en photos, voici quelques moments de partage, de sourires engagĂ©s et de dĂ©bats sociĂ©taux.

Des animations scientifiques enrichissantes et trÚs pédagogiques

Dans cette rĂ©trospective en images, parmi les nombreuses animations, nous retiendrons les prĂ©sentations scientifiques du Docteur Ă©cologue et biologiste Guillaume Marchessaux de l’UniversitĂ© de Palerme en Italie. SpĂ©cialiste de socio-Ă©cologie de la faune invasive en milieu marin et lagunaire, ce chercheur passionnĂ© et passionnant Ă©tudie de prĂšs les espĂšces invasives en MĂ©diterranĂ©e.

Comprendre les effets perturbateurs de l’arrivĂ©e du crabe bleu dans les eaux mĂ©diterranĂ©ennes permet aussi de saisir les opportunitĂ©s qu’offre cette perturbation de l’Ă©cosystĂšme. C’est une sensibilisation Ă  l’Ă©vident changement climatique, mais aussi aux consĂ©quences positives et nĂ©gatives de l’activitĂ© humaine sur les Ă©cosystĂšmes. Les dĂ©bats avec les pĂȘcheurs, premiers concernĂ©s par la prĂ©sence du crabe bleu ont Ă©tĂ© riches. Ils ont aussi tĂ©moignĂ© de l’inquiĂ©tude et de la difficultĂ© pour les pĂȘcheurs traditionnels de gĂ©rer l’invasion de ce redoutable prĂ©dateur de poissons et mollusques traditionnellement et historiquement pĂȘchĂ©s sur les cĂŽtes kerkenniennes.

Des banquets en variation autour du crabe bleu

S’il est un moment particuliĂšrement marquant du Festival des crabes bleus, c’est celui orchestrĂ© par les chefs cuisiniers qui nous ont offert une variation de mets subtiles et artistiques Ă  partir de la chair et de la carapace du crabe bleu. Nous avons pu dĂ©guster sous diverses interprĂ©tations, la chair tendre et iodĂ©e du crabe invasif devenu vĂ©ritable eldorado bleu Ă  Kerkennah. Ce fut aussi l’occasion de mettre en scĂšne ces mets raffinĂ©s avec la carapace du crabe bleu, recherchĂ©e par ailleurs pour ses vertus cosmĂ©tiques et diĂ©tĂ©tiques. Nous pouvons dire que ce fut des moments de partage et de complicitĂ© avec le couple Marrakchi notamment qui nous a autorisĂ© l’accĂšs Ă  ses cuisines. Ce fut aussi l’occasion de faire la connaissance de leurs confrĂšres venus de Tunis et de Paris.

 

Des visites et des ateliers de sensibilisation

Cette rĂ©trospective en images nous ramĂšne sur l’Ăźle de Mellita, oĂč nous avons pu participer Ă  la visite de MAS FISH, cette usine de transformation du crabe bleu. Plus qu’une usine, cette entreprise joue un rĂŽle essentiel dans la rĂ©gulation de l’espĂšce invasive et participe Ă  l’emploi et aux exportations en plein essor, de la chair de crabe. FiertĂ© kerkennienne, Mas-Fish, en pleine croissance, entre ainsi en compĂ©tition avec d’autres pays exportateurs du crabe bleu. Les enfants ont aussi pu profiter de plusieurs ateliers et animations pour dĂ©couvrir la richesse de la diversitĂ© naturelle et la fragilitĂ© de l’environnement. Les dessins dans les yeux d’enfant nous transportent dans des mondes imaginaires, bienheureux.

 

Des artisans de Kerkennah engagés dans les créations durables et à impact

Artisans de Kerkennah rétrospective en image du Festival des Crabes bleus

Artisans de Kerkennah rétrospective en image du Festival des Crabes bleus

Les artisans kerkenniens ont aussi participĂ© Ă  cette manifestation pour le dĂ©veloppement durable. Nous avons notamment retrouvĂ© les crĂ©ations de l’Ă©quipe de l’atelier Kerkennatiss dirigĂ© et fondĂ© par Fatma Samet ainsi que celles de Sonia Chelly, Amira Ghram et HĂ©la Mosbeh ainsi que Abdou Chakchouk de Discover kerkennah. Retrouvez aussi tous les artisans Ă©co-responsables de Kerkennah rĂ©fĂ©rencĂ©s dans notre rubrique El Maghaza, du menu principal. Chacun ici se reconnaitra. De beaux sourires ont marquĂ© cette manifestation.

Une sculpture controversée et renversée

HĂ©las, alors que le festival est financĂ© au titre d’un fonds europĂ©en pour la prĂ©servation des richesses de mĂ©diterranĂ©e (Projet Bleu Adapt), la sculpture retenue aprĂšs un appel d’offre, un crabe bleu rĂ©alisĂ© par Salah Ben Amor, a Ă©tĂ© dĂ©truite au terme de ces trois journĂ©es de partage et de sensibilisation autour de la diversitĂ© et du respect de l’environnement. L’artiste voit ainsi son Ɠuvre dĂ©truite pour d’obscures raisons qui nous ont conduit Ă  rĂ©diger un article dĂ©diĂ© Ă  la polĂ©mique et au coup de gueule que nous souhaitons pousser suite Ă  la destruction gratuite d’une Ɠuvre artistique.

 

Un dĂ©filĂ© de mode tout en Ă©thylĂšne, propylĂšne et styrĂšne d’hydrocarbure

Ce fut aussi un moment marquant pour prendre conscience de l’impact dĂ©sastreux du plastique, notamment avec un dĂ©filĂ© tout en Ă©thylĂšne, propylĂšne et styrĂšne d’hydrocarbure mais aussi de matiĂšres naturelles, comme une touche d’espoir suggĂ©rĂ©e par la crĂ©atrice Sonia BĂ©jaoui. Nous n’avons pas de photos du dĂ©filĂ© Ă  partager car nous avons Ă©tĂ© sollicitĂ©s pour faire partie des “mannequins” et porter sa collection spĂ©cialement dĂ©diĂ©e Ă  la pollution plastique des mers. Mais nous vous invitons Ă  visiter la page facebook de Balades solidaires et de Sonia BĂ©jaoui pour voir plusieurs vidĂ©os du dĂ©filĂ© de la marque Dooja ! ExpĂ©rience intĂ©ressante et symbolique puisque Sarrah et moi avons dĂ©filĂ© en couple de mariĂ©s revĂȘtus de plastique, de filets de pĂȘche et autres matiĂšres naturelles pour former la robe de la mariĂ©e et la veste du mariĂ©. Notre marche s’est faite sous un soleil de plomb en ce 18 octobre 2022. Citons les stylistes Rim Abbes, Khawla Abid, Thouraya Zayanii, Shems Mechri, Fatma Elloumi.

Grand Hotel Kerkennah : hĂŽtel d’accueil du festival

Nous saluons aussi l’hĂŽtelier qui a accueilli dans son Ă©tablissement, l’un des plus anciens de l’ile de Chergui, ces trois journĂ©es intenses, leurs organisateurs et les visiteurs venus en famille. La plage du Grand HĂŽtel Kerkennah fut propice aux dĂ©filĂ©s de Sonia BĂ©jaoui et Fatma Samet. L’environnement privilĂ©giĂ© a permis de crĂ©er une ambiance de partages et de rencontres chaleureuses et complices. Les espaces dĂ©diĂ©s aux dĂ©bats scientifiques et sociĂ©taux ont accueilli de nombreuses discussions et animations.

Ce premier (et dernier ?) festival des crabes bleus Ă  Kerkennah a Ă©tĂ© l’occasion de comprendre la puissance et la fragilitĂ© rĂ©unies de la vie marine, l’impact de nos comportements et de nos activitĂ©s mais aussi de rĂ©aliser l’encastrement de nos vies dans un milieu dont nos vies mĂȘmes dĂ©pendent. Ce fut aussi un Ă©vĂ©nement riche de nombreuses rencontres, ouvrant sur des projets et des perspectives encourageantes pour Kerkennah et son Ă©cosystĂšme mais aussi au delĂ .

Si vous désirez des photos de cet événement ou que vous souhaitiez apporter des précisions, contactez-nous. Nous serons heureux de vous transmettre les photos ou de compléter leur légende. Nous vous demandons simplement de bien vouloir respecter la propriété intellectuelle de ces photographies de Kerkenniens. A ce sujet essentiel à nos yeux, nous vous renvoyons à deux articles sur la photographie : La photographie est-elle un art ? et La photographie un multi-art. En vous remerciant pour ce respect du droit.
 Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’ñme et passionnĂ© des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautĂ©s mais aussi les dĂ©sastres de Kerkennah. Je vous invite Ă  me suivre dans mes Ă©changes si vous le souhaitez.