shadow
Kerkena Ouarda un lien intemporel ?
5 (100%) 1 vote

Kerkena Ouarda un lien intemporel - Kerkenniens

Je viens de recevoir un message de Ouarda, qui m’a donnĂ©e envie de rĂ©aliser ce petit texte pour relater son expĂ©rience des Ăźles de Kerkennah.
Nous allons vous raconter son expérience avec des anecdotes qui retracent le passage de Ouarda sur les ßles de Kerkennah.

Ouarda, native de Tunis avec des origines Italienne, cela faisait 40 ans qu’elle n’avais pas vu son pays natal car elle y est nĂ©e, sa grand mĂšre est enterrĂ©e au Borgel, elle est allĂ©e se recueillir sur sa tombe, son mari au cimetiĂšre musulman, elle y a fait un pĂšlerinage.

Souvenir de Kerkennah, voici son récit :

J’ai une photo de moi (ndlr nous ajouterons la photo de Ouarda lorsqu’elle nous la communiquera), quand je suis allĂ©e dans cette Ăźle avec des amis kerkenniens dont les parents y habitaient , et on m’a fait des photos de mariĂ©es karkanienne. J’Ă©tais trĂšs jolie Ă  cette Ă©poque lĂ , on s’Ă©tait prĂ©cipitĂ©e sur moi pour en faire une mariĂ©e de karkena. Cette photo je l’ai, je vais essayer de la mette sur mon site afin que vous puissiez la contempler. Cette photo elle prĂŽne dans ma salle Ă  manger avec fiertĂ© et les gens s’arrĂȘtent pour la contempler. Je suis encore novice en matiĂšre d’internet mais je vais essayer…

Kerkennah une Ăźle dont les souvenirs ne s’éteignent jamais !

Mes souvenirs : C’Ă©tait pour m’accueillir, nos hĂŽtes de l’Ă©poque, pour exprimer leur joie de nous recevoir on sacrifiait un mouton en guise de bienvenue. Aussi pour faire des ballades, je me souviens ĂȘtre partie une fois Ă  chameau, une autre fois Ă  dos d’Ăąne ou Ă  cheval. Le cheval connaissait la route du retour, je pouvais me perdre Ă  tout moment , mais le cheval m’emmenait toujours Ă  bon port. Une anecdote un jour j’ai pris un chameau et tout d’un coup une mouche lui rentre dans les narines, aussitĂŽt il s’est mis Ă  courir au risque de me faire tomber de si haut, je m’accrochait Ă  son coup dĂ©sespĂ©rĂ©e et tout un coup il s’arrĂȘta pile au risque de me faire basculer en avant. J’ai eu beaucoup de chance ce jour lĂ . Je ne sais pas si cela peut vous intĂ©resser, mon mari qui avait un poids certain Ă  enfourcher un Ăąne, qui s’est affaissĂ© sur son poids. VoilĂ  je crois que c’est tout ! Nous sommes restĂ©s qu’une semaine et j’aimerai refaire cette aventure.

Balade a dos de dromadaire Ă  Kerkena Kerkennah Tunisie

Le remĂšde local

Si vous me permettez une autre anecdote : J’avais pris un sacrĂ© coup de soleil, et nos hĂŽtes avaient un moulin artisanale,  pour faire de l’huile d’olive, ils m’ont dĂ©shabillĂ© entiĂšrement et m’ont enduit de pĂąte d’huile sur tout le corps et m’ont enveloppĂ© entiĂšrement d’un drap blanc. Le lendemain, je n’avais plus rien, aucune trace de brĂ»lure, ma peau Ă©tait lisse et brillante, un rĂȘve!

Un retour nostalgique Ă  Kerkennah

J’ai comme souvenir des Ăźles Karkena un souvenir inoubliable. Je me souviens qu’il y avait des huĂźtres gĂ©antes, on Ă©tait dans une plage oĂč il y avait de l’eau jusqu’au cheville Ă  perte de vue. J’espĂšre que cette nature est restĂ©e toujours la mĂȘme car cet endroit sauvage devrait ĂȘtre protĂ©gĂ©e, j’espĂšre y retourner un jour Ă  Kerkena et revoir ce site merveilleux. J’Ă©tais Ă  l’Ă©poque de l’Ava Gardner De Tunis rien que cela je vous embrasse fraternellement.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Si j'Ă©tais un animal
 Je serais invertĂ©brĂ© au sang bleu. Ma lĂ©gende dit que je navigue entre le clair, d’une intelligence hors norme, et l’obscur du Kraken. Avec mon tri-coeur kerkennien, je suis un hypersensible qui, un jour de 2009, dĂ©cide de concevoir un espace de partage dĂ©diĂ© Ă  cet archipel mĂ©connu de MĂ©diterranĂ©e pour discuter des enjeux du patrimoine des 14 Ăźles de Kerkennah aux eaux peu profondes cristallines et fragiles. Mes 8 tentacules sont autant de passions et de valeurs qui combinent technologie numĂ©rique, photographie, gastronomie, goĂ»t du partage, exigence du sens critique, inconditionnel de la faune et de la flore, respectueux de l’hĂ©ritage de mes ancĂȘtres et de l’Histoire de notre civilisation d’Europe et d'Afrique. Ma remarquable capacitĂ© d’apprentissage et d’adaptation me permet de proposer des articles indĂ©pendants, coups de coeur ou coups de gueule, sur une gamme tentaculaire de sujets, de l’actualitĂ© aux initiatives de dĂ©veloppement local associatif, touristique, Ă©conomique, politique... de l’archipel de Kerkennah. Aimant me camoufler dans les profondeurs (bien qu’à Kerkennah il faille aller trĂšs loin des cĂŽtes pour cela !), mystĂ©rieux et plein d'humour, je propose aussi un riche Ă©ventail de recettes de cuisine traditionnelle kerkennienne Ă  base notamment de poissons et de fruits de mer... mettant ainsi ma mascotte Ă  l’honneur et ma philosophie en tant que fondateur, propriĂ©taire et administrateur du site kerkenniens.com : "Essayer de toujours le faire avec le (tri)coeur » !

Comments

  1. Mehdi Kachouri    

    Merci Ouarda pour toutes ses anecdotes et souvenirs sur les Iles de Kerkennah, ceci permet de partager avec les autres visiteurs de Kerkenniens.com sur la vie des Kerkenniens et jusqu’à aujourd’hui ils gardent encore leur grande hospitalitĂ© et l’amour des autres. Peut ĂȘtre qu’un jour j’aurais la chance de vous voir sur l’archipel de Kerkennah, mais cette fois-ci attention aux coup de soleil !!!

    Bien amicalement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *