shadow
En écho à notre dernier article “Nations Unies et Kerkennah : Objectifs de développement durable“, kerkenniens.com lance un appel à toutes et tous  pour partager vos idées sur la grande question pour Kerkennah : Que faire pour cet oasis maritime si fragile ? Le projet ODD pour la Tunisie tel que nous l’évoquions dans l’article sus-mentionné, nous permet de prendre la mesure de la position fragile de l’archipel de Kerkennah : oasis naturelle dont la pérennité doit affronter des risques majeurs de salinisation et d’érosion de ses terres, de disparition de ses palmeraies, d’urbanisation sauvage et de pollution liée aux activités humaines.

Alors pour lancer le débat, vos propositions sont les bienvenues. Partagez votre vision de Kerkennah dans les 15 années qui viennent. Commentez cet article qui lance quelques modestes pistes. Alors à vos plumes, critiquez, commentez, ajoutez ! Bref, exprimez vos idées pour faire de Kerkennah l’archipel durable dont vous rêvez !

 Le rôle clé de TOUS les habitants dans une Stratégie d’urbanisation intelligente et durable à Kerkennah

Voilà la question que nous posons. Quels objectifs 2030 prioritaires pour Kerkennah et quels domaines clés parmi les 5 domaines de développement durable définis dans le programme des Nations Unies (Planète, Peuple, Prospérité, Partenariat, Paix) ?

Si l’on considère que Kerkennah est avant toute chose un espace terrestre et maritime fragile, un des premiers objectifs de développement intelligent (ou durable) qui pourrait être exploré relèverait peut être du Domaine PLANÈTE (cf. notre article “Nations Unies et Kerkennah : objectifs de DD“). Que ce soit pour la vie aquatique ou terrestre sur l’archipel, nous pouvons repérer plusieurs cibles de développement durable :

  • Préserver et restaurer les écosystèmes menacés pour faire de Kerkennah une exceptionnelle réserve naturelle protégée où les pêcheurs jouent un rôle central de savoir et de sauvegarde.
  • Placer au centre de l’activité les savoirs-faire des anciens pour faire de Kerkennah un leader de l’agriculture/pêche durable.
  • Définir et Éduquer aux modes de consommation/production durable notamment vis à vis des décharges sauvages : viser le ZÉRO plastique et ZÉRO gravas à Kerkennah !
  • Moderniser et étendre l’accès pour tous à un système de retraitement, d’assainissement et de déchetterie/recyclage durable et non toxique en partenariat avec les entreprises présentes.
  • Faire de la municipalité en partenariat avec les associations kerkenniennes, le niveau décisionnel et exécutif de règlementation pertinent pour définir les actions prioritaires, les faire appliquer et négocier le soutien auprès des partenaires nationaux et internationaux, publics et privés.

Pêcheurs, anciens, école, parents, entreprises, municipalité, services du gouvernorat, autant d’acteurs autant de forces conjuguées pour faire de la terre et du littoral de Kerkennah, une ile de beauté sauvage et un havre de paix durable.

 Les avantages de Kerkennah

Bien entendu par extension, tous les domaines (Peuple, Prospérité, Paix et Justice, Partenariat) sont concernés. Mais remarquons que Kerkennah a démontré, par le passé, la qualité de son éducation primaire par laquelle plusieurs hauts dirigeants actuels ou anciens sont passés. On pourra seulement regretter qu’ils ne lui rendent pas toujours à la hauteur de ce qu’elle leur a donné. Néanmoins citons aussi des acteurs très impliqués dans la vie quotidienne, notamment initiateurs associatifs ou d’appels aux dons pour des projets concrets visant par exemple, la protection du patrimoine ou à mettre en œuvre une meilleure hygiène alimentaire pour les enfants scolarisés (Cf. Nos articles sur le projet de la cantine scolaire de l’école de Ouled Yaneg,  Agir pour les écoliers de Kerkennah, L’avenir est dans le cœur de nos enfants et entre nos mains aussi, Penser et agir à et pour Kerkennah).

J’ai entendu certaines personnes autour de moi dire que le développement d’une université sur place spécialisée dans les questions insulaires (géographie et urbanisme, économie circulaire, management durable du patrimoine et du littoral, gouvernance territoriale) serait un bon moyen de donner aux habitants un rôle clé dans la protection et le développement intelligent de l’archipel comme cela existe sur d’autres îles dans le Monde et, bien entendu, pour le bien commun et l’éducation des nouvelles générations à Kerkennah.

Notons aussi que la femme occupe une grande place dans la vie de l’archipel. Place de la Femme qui mérite d’être reconnue de manière très formelle, en matière d’emplois, d’égalité et d’accès aux postes décisionnaires. A quand les terrasses de café paritaires où femmes et hommes peuvent librement prendre et partager un thé à la menthe ou une bière (Cf. nos articles sur le thème de l’égalité et du droit Kerkennah, Un patrimoine culturel et émotionnel en héritage ou sur le thème de l’alcool à Kerkennah). Enfin et c’est là une autre fierté kerkennienne, celui qui a faim à Kerkennah trouvera toujours de quoi manger car une assiette et un verre d’eau l’attendent à chaque maison.

Égalité, Éradication de la faim et de la pauvreté sont des combats permanents que l’archipel mène depuis longtemps. Soyons en fiers en donnant à ces pratiques le sens humaniste qu’elles servent.

Si Kerkennah a bien sûr des marges de progression vitale pour son devenir, l’archipel a déjà des atouts liés à son espace naturel, véritable joyau terrestre et maritime. Cet environnement et ses habitants sont menacés en ce siècle de l’hyper-consommation, de l’hyper-pollution, des effets violents liés au réchauffement climatique (Cf. un article de Noômene Ferhi (2011) “La palmeraie des Îles Kerkennah (Tunisie), un paysage d’oasis maritime en dégradation : déterminisme naturel ou responsabilité anthropique ?“). Cette fragilisation qu’en vérité chacun constate, rend l’archipel exceptionnel, précieux. Cet avantage peut devenir durable si les kerkenniennes et les kerkenniens, aux cotés des institutions, des entreprises et des associations, s’emparent des 5 P des Nations Unies.

 Kerkennah : I have a dream

Concluons en imaginant une possible stratégie d’urbanisation intelligente et durable à Kerkennah. Un archipel où l’on vivrait de manière raisonnée, ou bien que l’on viendrait visiter en respect de sa nature, de ses terres, de ses côtes propres, de palmeraies (Ghabbas) régénérées, de maisons traditionnelles, salubres, connectées à un réseau d’assainissement et à un service de déchetterie efficaces. Imaginons Kerkennah 2030, joyau d’exception où le littoral est réellement non constructible et formé uniquement de sable propre, de palmiers, d’algues et d’alpha, où les eaux redeviennent riches de poissons frétillants et les terres riches d’une biodiversité de sa faune et de la flore typique de l’archipel. Imaginons Kerkennah se transformer pour devenir un patrimoine mondial du 21e siècle, un leader exemplaire en matière de développement durable tel que les Nations Unies l’ont esquissé, tel que la Tunisie pourrait s’enorgueillir de sa réussite.

Un archipel performant à l’égard de son environnement, de ses citoyens et de sa prospérité durable… Nous souhaitons cette transformation pour Kerkennah, sa faune, sa flore, ses eaux et ses habitants.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Si j'étais un animal… Je serais invertébré au sang bleu. Ma légende dit que je navigue entre le clair, d’une intelligence hors norme, et l’obscur du Kraken. Avec mon tri-coeur kerkennien, je suis un hypersensible qui, un jour de 2009, décide de concevoir un espace de partage dédié à cet archipel méconnu de Méditerranée pour discuter des enjeux du patrimoine des 14 îles de Kerkennah aux eaux peu profondes cristallines et fragiles. Mes 8 tentacules sont autant de passions et de valeurs qui combinent technologie numérique, photographie, gastronomie, goût du partage, exigence du sens critique, inconditionnel de la faune et de la flore, respectueux de l’héritage de mes ancêtres et de l’Histoire de notre civilisation d’Europe et d'Afrique. Ma remarquable capacité d’apprentissage et d’adaptation me permet de proposer des articles indépendants, coups de coeur ou coups de gueule, sur une gamme tentaculaire de sujets, de l’actualité aux initiatives de développement local associatif, touristique, économique, politique... de l’archipel de Kerkennah. Aimant me camoufler dans les profondeurs (bien qu’à Kerkennah il faille aller très loin des côtes pour cela !), mystérieux et plein d'humour, je propose aussi un riche éventail de recettes de cuisine traditionnelle kerkennienne à base notamment de poissons et de fruits de mer... mettant ainsi ma mascotte à l’honneur et ma philosophie en tant que fondateur, propriétaire et administrateur du site kerkenniens.com : "Essayer de toujours le faire avec le (tri)coeur » !

Comments

  1. Feten jomaa    

    Comment on peut aider pour atteindre ces objectifs ? Vous avez un programme a long terme ? Vous travailler en équipe ? Vous avez un local? ….

    1. Mehdi Kachouri    

      Bonjour Feten, Tes questions sont très pertinentes ! Concernant le programme c’est celui de la Tunisie dans le cadre de l’ODD de l’ONU. L’équipe malheureusement n’est pas constituée. Les associations sur place œuvrent en partie selon leur propre objet associatif mais l’éclatement ne sert pas la force de l’action. Il n’y a donc pas de local non plus. Les forces vives existent sur l’archipel mais l’impulsion manque… Kerkenniens.com tente à sa mesure de sensibiliser et de donner les informations qualitatives mais cela ne suffit pas pour engager une action durable. L’union fait la force comme dit l’adage et Kerkenniens.com est un peu esseulé malgré ses efforts… nous nous essoufflons à vrai dire.

Répondre à Mehdi Kachouri Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *