shadow
5/5 - (19 votes)
Si la toile regorge de vidéos pour recycler chez soi, les bouteilles en plastique et les autres déchets polluants, l’idée ici est plutôt de réfléchir en “écosystème”. La sensibilisation par des initiatives simples ou ambitieuses, peu importe, l’intention est de (re)trouver notre sensibilité à l’environnement et aux poisons que nous pouvons éviter de propager nous-mêmes. Voici des initiatives et des actions qui peuvent nous inspirer chacun.e, et tous ensemble. L’éducation commence par soi-même !

 Des initiatives pour éduquer, sensibiliser et inspirer !

Sans pouvoir citer toutes les initiatives positives à l’égard de l’environnement, nous vous en proposons ici quelques unes inspirantes pour Kerkennah et ses habitants.

L’Expédition Zanzibar ou Flipflopi est audacieuse ! Fabriquer un petit voilier à poupe élevée (le boutre), à partir de déchets plastiques et dont le revêtement est conçu à partir de 200.000 tongs usagées avec l’aide incontournable des constructeurs traditionnels telle est l’audace ! Ce petit cousin de la Flouka a entamé son périple en janvier 2019 pour se faire l’ambassadeur des mers et des océans asphyxiés par le plastique. Naviguer 500kms depuis le Kenya jusqu’à Zanzibar en voilier fait de plastique recyclé, voilà une idée !

 Kerkenniens, êtes-vous prêts à convertir tous les plastiques échoués sur l’archipel pour un challenge made in Kerkennah ? Faire de ces déchets plastiques une ressource audacieuse ! Des floukas et autres objets utiles, et ainsi sauver des tortues, des oiseaux et les côtes sauvages de cette terre sacrée du milieu de la Méditerranée ?

L’association « Expédition 7e continent » oeuvre pour un océan préservé en combinant des savoir-faire scientifiques, pédagogiques et médiatiques autour d’actions ciblées (www.septiemecontinent.com). Ainsi en 2020 l’une des dernières expéditions programmées était une mission scientifique « ATLANTYS II »  en Méditerranée.

 Kerkenniens, est-il possible de faire de Kerkennah un laboratoire du plastique et des savoir-faire traditionnels ? Former et accueillir une union des forces scientifiques et pédagogiques pour faire du plastique échoué à Kerkennah, une ressources positive ?

De même des livres racontent l’impact du plastique sur notre planète dite “bleue” car elle est recouverte de 71% d’eau, une goutte d’eau dans notre galaxie mais vitale pour ses hôtes ! Ainsi la bande dessinée,” Le Monstre de plastiques”, explique, sous forme d’une aventure d’exploration, les expéditions menée par l’association « Expédition 7e continent ». Cette BD est l’oeuvre conjointe de deux passionnés des mers et des océans : le dessinateur du célèbre Commandant Cousteau, Dominique Sérafini et le navigateur Patrick Deixonne. Deux regards sur les horizons de notre planète bleue qui pourrait émerveiller les petits et réenchanter les plus grands en racontant la beauté des eaux sacrées de notre planète.

 L’école kerkennienne qui a formé de grand leaders, constitue un levier idéal de sensibilisation et d’actions pour l’environnement. Des idées de projets inspirées des expéditions, avec les scientifiques, les artisans et les enfants pourraient être imaginées. Qu’en pensez-vous ?

 Transformer un fléau en progrès

Comment penser le déchet plastique comme une ressource ? C’est dans ce mouvement du 21e siècle que d’importants efforts sont entrepris : recycler et convertir le plastique en énergie telle est l’action de plusieurs pays. 2016 a d’ailleurs été une année marquante car d’après le rapport 2018 de plasticseurope (ci-joint) sur la production mondiale de plastique, “les pratiques de recyclage sont devenues supérieures aux pratiques de rejet des plastiques en décharges”.

Ainsi dans ce rapport, les efforts de retraitements observés en Europe donnent quelques informations encourageantes :

  • un taux de recyclage des déchets plastique de 40,80% ;
  • un taux de reconversion des déchets en énergies de 38,80% ;
  • un taux de mise en décharge de 20,40% ;
  • et des disparités du taux de recyclage entre pays (p. 38 du rapport 2018 de plasticseurope).

Concernant le bassin méditerranéen l’Espagne est parmi les meilleurs dans le recyclage des déchets plastiques (+de 45% de déchets recyclés) et la France, le moins bon élève (- de 30%). La méditerranée gagne donc à voir réduire la consommation de produits à base de plastique.

Même si ces données sont encore loin de juguler la déferlante plastique, les actions que chacun est en mesure de mener donnent du courage pour les mettre en place à tout niveau.

Download (PDF, 6.26Mo)

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’âme et passionné des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautés mais aussi les désastres de Kerkennah. Je vous invite à me suivre dans mes échanges si vous le souhaitez.