shadow
5/5 - (1 vote)
Montmartre a accueilli de nombreux peintres alors inconnus et devenus des fers de lance de mouvements artistiques et d’œuvres majeures comme les demoiselles d’Avignon que Picasso peint en 1912 dans sa maison le “Bateau Lavoir“. Kerkennah deviendrait-elle le petit Montmartre de méditerranée ?

De Montmartre à Kerkennah

Nombreux sont les artistes à avoir contribué à la belle histoire d’amour avec la butte parisienne. Géricault, Manet, Renoir, Gauguin, Pissaro, Monet, Cezanne et tant d’autres… Dans les années 30, Montmartre s’organise pour créer 180 ateliers logements et devenir ainsi la cité Montmartre-aux-artistes.

Mais alors quel lien avec Kerkennah me direz-vous ?

Des artistes tunisiens se sont épris de l’archipel et dévoilent leur talent au port de Kraten. Des œuvres majestueuses, colorées racontent la beauté de la vie sous-marine sur les murs du port de pêche du nord de l’archipel. Mais ils ne s’arrêtent pas là. Comme tout expression artistique, leurs créations manifestent leur engagement pour une écologie responsable.

Street art à Kerkennah Port de Kraten Le crabe

Street art à Kerkennah, au service de l’environnement

Réveiller les consciences sur la préservation des espaces naturels, par l’art, telle est l’intention de trois artistes engagés, Abdelsam Tkitek, Skander Tej et Ahmed Mejbri.

Kerkennah devient ainsi l’archipel de l’art et de l’expression libre engagée. N’est-il pas meilleur endroit pour accueillir le message artistique aussi beau que percutant puisqu’il s’agit de révéler la richesse d’un monde marin en proie à de forts risques de disparition par les pollutions de diverses natures et le réchauffement climatique. Cette action remarquable s’inscrit dans le cadre du Programme des Nations Unies pour l’environnement et son Plan d’action pour la Méditerranée (PNUE/PAM). L’objectif est de développer un Réseau Méditerranéen des Aires Marines Protégées et de contrôler le “bon” état écologique de la mer Méditerranée.

L’engagement associatif à Kerkennah toujours aussi fort

Pour ce projet artistique et politique en plein air, l’association tunisienne des arts visuels s’est associée à l’Association Kraten du Développement Durable de la Culture et du Loisir (AKDDCL) déjà très investie dans la vie kerkenienne et le développement durable.

Leur engagement vise à sensibiliser chacun.e à la beauté de notre environnement et élever nos âmes vers une meilleure harmonie de l’Homme avec son écosystème. Ces œuvres magnifiques qui habillent aujourd’hui les murs du port de Kraten nous rappellent avec force la pensée d’un peintre bien connu et que nous partageons avec vous ici.

La peinture est un art, et l’art dans son ensemble n’est pas une création sans but qui s’écoule dans le vide. C’est une puissance dont le but doit être de développer et d’améliorer l’âme humaine. (W. Kandisky)

Alors ? A quand votre prochaine sortie culturelle et engagée sur l’archipel ? Planifiez votre visite de cette galerie d’art en plein air qui raconte la beauté de la mer si précieuse à Kerkennah !

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’âme et passionné des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautés mais aussi les désastres de Kerkennah. Je vous invite à me suivre dans mes échanges si vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.