shadow
Où est passée la notion de bien public ?
3 (60%) 1 vote
Kerkenniens.com a pour vocation d’informer, de protéger et de vous inviter à apprécier le patrimoine de l’archipel de Kerkennah. Nous avons le plaisir de partager avec vous l’engagement d’un fervent défenseur du patrimoine de Kerkennah qui nous livre ici un article sur la question importante du bien commun et de sa préservation ou de sa disparition…

 Incivisme ou Respect mutuel entre marins de Kerkennah

Depuis la construction, par une fondation Allemande, d’une digue pour protéger le littoral à Kerkennah, un nouveau phénomène d’incivisme a vu le jour, malheureusement, de la part de nos pêcheurs.

En effet, des quais de mise à l’eau des bateaux de pêcheurs ont été prévus et construits ici et là tout au long des digues, ce qui est normalement censé faciliter la vie des pêcheurs pour le carénage de leurs bateaux. Mais force est de constater que ce bien public s’est vite transformé en source de conflits entre pêcheurs, à cause de l’incivisme de certains d’entre eux qui remontent leurs bateaux et les parquent carrément au milieu du quai de mise à l’eau, au point qu’il faille parfois recourir à l’intervention des pouvoir publics afin de libérer les quais de certains bateaux de pêcheurs qui les occupent pendant de longues périodes sans se soucier de leurs collègues, qui ne peuvent plus trouver de passage ni pour remonter ni pour mettre à l’eau leurs bateaux.

Je ne peux que constater avec déception, que l’esprit d’entraide et de respect mutuel qui régnait entre l’ancienne génération de pêcheurs, tend à se réduire parmi la nouvelle génération.

A propos de l'auteur...

Feker Chaâbane

Bénévole impliqué de longue date, il préside l'Association Kerkena pour le Patrimoine Maritime et Culturel Méditerranéen. L'association créée en 2003 a pour but la sauvegarde du patrimoine maritime, culturel environnemental de l'archipel de Kerkennah ainsi que la promotion d'une politique de développement durable pour les iles de Kerkennah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *