shadow
5/5 - (44 votes)

Planter un arbre, reforestation en Tunisie et plaisir singulier Ă  Kerkennah

Notre espĂšce prend conscience de son impact sur l’Ă©cosystĂšme planĂ©taire. Cette prise de conscience se traduit par diverses actions un peu partout dans le monde. La reforestation est un exemple. Mais permettons-nous un petit rappel de l’histoire en Tunisie. DĂšs les annĂ©es soixante, le PrĂ©sident Bourguiba lançait un programme de plantation d’arbres. Depuis, tout le pays honore l’arbre dans ses villes et ses campagnes. N’avez-vous pas remarquĂ© la splendeur des oliveraies sur ces collines aux couleurs ocres ? Au dĂ©tour d’une allĂ©e ou d’un boulevard, l’arbre trĂŽne et veille. Oliveraies ou arbre centenaire, d’ornement ou de culture, cette nature fait la beautĂ© des terres mĂ©diterranĂ©ennes et celles de Tunisie en particulier. Alors pourquoi ne pas poursuivre ce beau projet environnemental Ă  Kerkennah en 2023 ? TrĂšs modestement et trĂšs Ă©goĂŻstement, nous avons dĂ©cidĂ© de planter un arbre sur l’archipel. Retour sur une petite histoire de plantation sacrĂ©e dans le jardin face Ă  la mer.

Un arbre, entre fonction décorative, mémoire de quartier et symbole spirituel

Myriam Bennour Azooz propose une approche trĂšs intĂ©ressante de la fonction de l’arbre en milieu urbain, dans son article intitulĂ© “ L’arbre urbain Ă  Tunis : entre fonctionnalitĂ©s et croyances”. Elle dĂ©veloppe ainsi les diffĂ©rentes fonctions qu’un arbre peut avoir aux yeux des citadins dans leur quartier. Avez-vous dĂ©jĂ  portĂ© attention aux arbres qui vous entourent ? Au delĂ  de sa fonction ornementale dans une rue ou un parc, l’arbre est bien plus que cela. Il serait condescendant de n’y voir qu’un objet dĂ©coratif sans autre utilitĂ© ni raison d’ĂȘtre. Refuge pour les oiseaux et les insectes, Ă©cosystĂšme Ă  part entiĂšre, l’arbre est aussi un ĂȘtre vivant. Il devient confident pour certains passants. Il est aussi ce tĂ©moin silencieux d’une histoire de quartier. Mais l’arbre veille… gardien spirituel, arbre de vie, sacrĂ©, au point d’inscrire dans la loi, l’interdiction de l’abattage de certains arbres comme l’olivier.

un arbre est un ĂȘtre sacrĂ©, l’olivier et le palmier en particulier

Comme le rappelle Myriam Bennour Azooz, depuis 1961 la Tunisie lĂ©gifĂšre pour ses arbres.  Quarante ans aprĂšs la loi du 31 mai 1961, la Tunisie renforce le cadre rĂšglementaire du respect des arbres avec la loi n° 2001-119 du 6 dĂ©cembre 2001. Elle porte “interdiction de l’abattage et de l’arrachage des oliviers”. Incontournable symbole en Tunisie, l’olivier est en effet un arbre protĂ©gĂ©. N’oublions pas que dans la MĂ©dina de Tunis, ville arabe construite au 7e siĂšcle, c’est autour de la mosquĂ©e Zitouna (l’olivier) qu’elle s’est dĂ©veloppĂ©e. L’arbre renfermerait-il un symbole spirituel ?

La valeur religieuse de l’arbre se lit dans les textes monothĂ©istes entre autres, et dans les Ă©crits coraniques en particulier. Myriam Bennour Azooz nous enseigne ainsi la valeur divine du palmier, par ailleurs si prĂ©cieux Ă  Kerkennah. Ainsi Ă©crit-elle (2017, p. 32), “le palmier jouit d’un statut particulier parmi tous les arbres. Selon le Coran, il s’agit de l’arbre qui ressemble le plus Ă  l’homme ; il aurait Ă©tĂ© crĂ©Ă© de la mĂȘme argile qu’Adam. D’aprĂšs Ibn Omar (compagnon de Mahomet), “le ProphĂšte a dit : “Il existe un arbre d’entre les arbres dont les feuilles ne tombent pas et qui est l’emblĂšme du Musulman. [
]” On demanda Ă  l’EnvoyĂ© de Dieu Ă  quel arbre il faisait allusion. Il rĂ©pondit : “Au palmier”” (Al-Boukhari, 2007). Sous un autre angle, nous remarquerons que la philosophie du yoga s’inspire aussi de la symbolique de l’arbre au point de lui faire correspondre Ă  la fois une posture et les rĂšgles de vie du yogi.

L’arbre est un symbole universel

Dans toutes les cultures, l’arbre est un symbole du cosmos, du lien entre la terre et le cĂ©leste, source de vie ou de rĂ©gĂ©nĂ©ration au rythme des saisons. On parle de l’arbre de vie. Ainsi selon les cultures et les Ă©poques, l’arbre symbolique revĂȘt plusieurs espĂšces comme le chĂȘne dans la culture indo-europĂ©enne, le frĂȘne en Scandinavie, le figuier ou le ficus en Inde, le palmier-dattier en MĂ©sopotamie et dans l’Orient Ancien et en Afrique, le bouleau en SibĂ©rie. Chez les mayas Ă  l’Ă©poque prĂ©colombienne, l’arbre est Ă  l’origine de la crĂ©ation du monde car il relie le ciel, la terre et le monde souterrain. En Egypte, il est le pilier du monde et chez les Celtes, chaque arbre, puissant et harmonieux est un ancĂȘtre de l’homme.

Un arbre Ă  Kerkennah, un geste symbolique

Lors du marchĂ© traditionnel de Remla la journĂ©e du mercredi et le jeudi matin, l’occasion est toute trouvĂ©e pour aller chercher un arbre. De nombreux arbustes Ă  planter sont proposĂ©s. Des agrumes, des oliviers ainsi que des eucalyptus sont posĂ©s au sol, attendant le planteur qui pourra leur redonner des racines et ainsi pousser jusqu’Ă  la voute cĂ©leste et chuchoter durablement aux Ă©toiles, ses secrets bien gardĂ©s.

Palmier, eucalyptus ou olivier ?

Les prix variĂ©s sont une aide prĂ©cieuse pour notre choix qui se portera finalement sur celui dont la valeur de marchĂ© est la plus faible. Ainsi nous jetons notre dĂ©volu sur un petit eucalyptus au feuilles d’un vert profond. On aurait dit qu’elles nous appelaient. Le vendeur quant Ă  lui surpris de notre choix, semblait vouloir nous vendre une autre espĂšce. A l’Ă©couter, l’eucalyptus est si banal Ă  Kerkennah qu’il serait prĂ©fĂ©rable d’en acheter un autre plus original. Et pourtant Ă  Kerkennah, l’arbre roi est le palmier. Quant au gardien des terres arides de l’archipel, on nommera l’olivier.

Transportant un eucalyptus en toute sécurité : l'importance de bien préparer le changement d'un arbre pour une livraison réussite

Transportant un eucalyptus en toute sĂ©curitĂ© : l’importance de bien prĂ©parer le changement d’un arbre pour une livraison rĂ©ussite

 

L’eucalyptus, chasseur d’or aux propriĂ©tĂ©s purificatrices et protectrices

Notre choix se portera dĂ©finitivement sur l’eucalyptus dont nous apprĂ©cions ses vertus mĂ©dicinales de purification de l’air et du systĂšme respiratoire, anti-inflammatoire et anti-infectieux. Une infusion de feuilles d’eucalyptus est un dĂ©lice du soir aux parfums frais et camphrĂ©s, bĂ©nĂ©fiques pour le systĂšme ORL (nez, gorge, oreilles) et les bronches. Il suffit de 2 ou 3 grammes de feuilles sĂ©chĂ©es (cueillies en Ă©tĂ©) infusĂ©es dans 150 ml d’eau bouillante pendant 10 Ă  15 minutes et votre potion purifiante et assainissante est prĂȘte. Sous une autre forme, en brĂ»lant ses feuilles sĂ©chĂ©es, comme la sauge, il purifie l’espace aussi et protĂšge des Ă©nergies toxiques. A utiliser sans modĂ©ration !

Trouver le bon emplacement pour planter un eucalyptus Ă  Kerkennah

Trouver le bon emplacement pour planter un eucalyptus Ă  Kerkennah

Si nous l’avons choisi c’est aussi pour son feuillage gris-vert, lumineux et dansant au vent kerkennien. Sa hauteur laisse aussi rĂȘver car c’est un arbre qui peut atteindre 60 Ă  90 m de haut. C’est peut ĂȘtre pour cette raison que selon les croyances, l’eucalyptus est un gardien des mondes car il sĂ©pare le monde des morts, le ciel et la terre. Nous espĂ©rons d’ailleurs que parce qu’il est un gardien sacrĂ© des mondes, il Ă©vitera tout profanateur et qu’il ne sera pas volĂ© comme l’ont Ă©tĂ© malheureusement des oliviers que nous avions plantĂ©s il y a quelques annĂ©es.

Originaire d’Australie (avec des espĂšces comme le Karri, le Jarrah et le Tingle), les arborigĂšnes lui attribueraient aussi le pouvoir de capter l’or dans le sol et de l’absorber dans ses feuilles. C’est peut ĂȘtre pour cela que l’eucalyptus est le roi des forĂȘts en Australie (95% des forĂȘts). Mais cela est une autre histoire…

Une plantation dĂ©polluante, propice Ă  la fĂȘte de l’arbre Ă  Kerkennah

Nous avons pris soin de le planter en creusant un trou suffisamment profond pour son enracinement. Cela a Ă©tĂ© l’occasion aussi de dĂ©couvrir enfouies depuis de nombreuses annĂ©es, non pas un trĂ©sor, mais des bouteilles plastiques qu’il nous a fallu extraire du sol avec une pince, tellement l’enchevĂȘtrement Ă©tait avancĂ©. Voila encore une preuve de la durĂ©e de vie du plastique et de son immixtion dans tous les interstices des Ă©lĂ©ments naturels. Notre eucalyptus nous a ainsi permis de nettoyer le sol Ă  cet endroit, d’une pollution durable, probablement rĂ©sultante de monceaux de gravats recouverts de terre aprĂšs des travaux anciens, pratique encore trop courante.

La pollution plastique : découverte d'une bouteille enfouie dans la terre lors de la plantation d'un arbre à Kerkennah

La pollution plastique : dĂ©couverte d’une bouteille enfouie dans la terre lors de la plantation d’un arbre Ă  Kerkennah

 Planter un arbre à Kerkennah : Un eucalyptus !

En tout Ă©tat de cause, notre eucalyptus regarde dorĂ©navant le ciel et l’horizon, les racines dans la terre sablonneuse et saline de Kerkennah, recouvertes d’un tapis de feuilles de mimosa sĂ©chĂ©es, Son feuillage encore bien jeune danse dans la brise matinale des premiers rayons du soleil d’hiver, avec en arriĂšre plan, des dĂ©gradĂ©s de rose et de bleu qui donnent au lever du jour un air divin, oĂč la mer et le ciel s’unissent dans un reflet sublime. Une nouvelle vie divine en terre kerkennienne veille dorĂ©navant sur l’archipel. N’est-ce pas une belle raison d’initier la fĂȘte de l’arbre Ă  Kerkennah ?

Préparation d'un eucalyptus pour son nouvel environnement - Kerkennah 2023

PrĂ©paration d’un eucalyptus pour son nouvel environnement – Kerkennah 2023

 Les bienfaits du Shinrin Yoku

Le savez-vous ? Depuis des dĂ©cennies au Japon, est pratiquĂ© le Shinrin Yoku, la sylvothĂ©rapie. Il s’agit de bains de forĂȘt bienfaisants; Cette pratique repose sur l’hypothĂšse que les arbres ont des pouvoirs d’absorption des tensions et des Ă©nergies basses, vĂ©ritables guĂ©risseurs silencieux. Cette pratique se diffuse aux Etats-Unis et en France notamment. Elle rejoint ces nombreuses pratiques (yoga, mĂ©ditation, bioĂ©nergie) qui consistent Ă  recrĂ©er une union naturelle entre l’Homme et la nature. Un jour peut-ĂȘtre Ă  Kerkennah.
 Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.
Sources inspirantes :
Bennour Azooz M. ( 2017),” L’arbre urbain Ă  Tunis : entre fonctionnalitĂ©s et croyances”, Revue Projets de Paysage, Revue scientifique de conception et d’amĂ©nagement de l’espace, Dossier thĂ©matique Arbres et Paysage. https://doi.org/10.4000/paysage.4939
https://www.businessnews.com.tn/pourquoi-cette-histoire-deucalyptus-a-autant-emu,523,62686,3

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’ñme et passionnĂ© des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautĂ©s mais aussi les dĂ©sastres de Kerkennah. Je vous invite Ă  me suivre dans mes Ă©changes si vous le souhaitez.

Comments

  1. AloĂ©    

    Merci pour ce beau texte sincĂšre et touchant. J’espĂšre que nous prendrons tous example sur vous pour participer Ă  la vie en la rĂ©pandant. Quoi de plus beau que de planter un arbre et d’en prendre soin. Je pense que cela est le plus beau geste d’amour envers son prochain.

    1. Mehdi Kachouri    

      Merci Ă  toi AloĂ© (vera) pour ton message…. Au plaisir de te relire ^^

  2. Abdelhak    

    On pourrait, Ă  kerkennah, prendre, pour chacun, un contrat avec la nature, qui consiste Ă  s’engager Ă  planter un arbre ( lĂ  oĂč s’est possible). Une association peut en acheter en gros et les distribuer, moyennant participation financiĂšre. Si l’information est suffisamment relayĂ©e, on peut rĂ©ussir Ă  planter quelques centaines par an.

Comments are closed.