shadow
La propreté made in Kerkennah
5 (100%) 1 vote

AprĂšs notre sĂ©rie d’articles sur l’environnement sali Ă  Kerkennah et notamment “Kerkennah, J’accuse” et “Kerkennah ne meurs pas“, voici en couleur l’espoir que nous avons envie de partager avec vous ! Bien entendu la situation plus globale de “dĂ©charge Ă  ciel ouvert” que connait la Tunisie ne peut ĂȘtre gĂ©rĂ©e que localement. La gestion des dĂ©chets suppose en effet que les points de collecte, la collecte elle-mĂȘme et les dĂ©chetteries soient rĂ©glementĂ©s par les municipalitĂ©s, gĂ©rĂ©s avec des Ă©quipements techniquement efficaces (publics ou privĂ©s) de la poubelle de notre cuisine jusqu’Ă  la dĂ©chetterie.

Cette obligation est inscrite d’ailleurs dans la constitution tunisienne dans son article 45 qui prĂ©voit que “L’État garantit le droit Ă  un environnement sain et Ă©quilibrĂ© et la participation Ă  la sĂ©curitĂ© du climat. L’État se doit de fournir les moyens nĂ©cessaires Ă  l’élimination de la pollution environnementale.” Bien entendu aussi, l’État, mĂȘme dĂ©centralisĂ©, ne peut pas tout. Le comportement des citoyens fait partie intĂ©grante de l’amĂ©lioration du processus de gestion des dĂ©chets.

Que pourrait-on imaginer en Kerkennah qui puisse ĂȘtre faisable, souhaitable et possible ? Du moins du cotĂ© du citoyen ?
Voici quelques solutions simples et dĂ©jĂ  existantes ailleurs qui pourraient redonner Ă  Kerkennah la propretĂ© qu’elle a connue et respecter la beautĂ© qu’elle offre Ă  celui qui foule sa terre…

Souvenons-nous d’une sage pensĂ©e …

“Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire. C’est parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles”, SĂ©nĂšque

A tous les jeunes qui aiment leur archipel,
A tous les parents qui veulent offrir Ă  leurs enfants ce que Kerkennah a de meilleur,
A tous les moins jeunes qui ont connu Kerkennah avant l’aire du plastique,
Aux anciens dont la sagesse est un trĂ©sor de l’archipel,
Aux artistes de Kerkennah, Peintres, Vanniers, aux enseignants, aux enfants,
A toutes celles et Ă  tous ceux dont le cƓur et l’Ăąme sont kerkenniens,
A vous peut ĂȘtre qui voulez protĂ©ger cet archipel fragile et souillĂ©,
Voici quelques idĂ©es pratiquĂ©es ailleurs… pour engager un nettoyage durable des terres de Kerkennah.

Des idées simples et colorées chez nos voisins proches ou lointains

Comment transformer les trottoirs, les entrĂ©es des institutions, lycĂ©es, habitations, les bords de routes sur lesquels depuis 4 ans maintenant, les poubelles sont jetĂ©es ? Ces “points noirs” ainsi qualifiĂ©s sont des zones de non-droit pour les sacs poubelles. ImprovisĂ©s ces dĂ©pĂŽts donnent des airs de dĂ©solation au citoyen, Ă  l’Ă©boueur et au touriste qui s’aventure sur les terres tunisiennes. Alors par quoi commencer direz-vous ?

Doit-on attendre que la solution vienne
 de nous ? Pourquoi pas ? Un bon dĂ©but
 serait de donner Ă  ces zones de stockage sauvage des airs plus civilisĂ©s. Voici quelques idĂ©es venues d’ailleurs.

Kerkennah auras tu l’audace de ta beautĂ© pour embellir tes rues et tes trottoirs ?

L’humour (made in Ksar El Kebir, Maroc) au service de la population et de l’environnement (http://www.yabiladi.com/articles/details/38010/maroc-ksar-kebir-poubelles-publiques.html)

Bacs creatifs poubelle maroc

Un sourire pour embellir

Poubelle pratique version USA

Recyclage pneu poubelle usaL’art du bon goĂ»t au Maroc …

http://www.ibda3world.com/morocco-recylyed-tire-art/

Recyclage pneu suspension

Quand un vieux pneu se mĂ©tamorphose pour mettre Ă  l’honneur des fleurs

Recyclage pneu sculpture

Pourquoi pas une nouvelle vie pour cette nasse à Kerkennah : poubelles art deco made in Kerkennah

Nasse reconvertible en stockage pour plastique

A Kerkennah rien ne se perd tout peut se transformer, mĂȘme le vieux filet du pĂȘcheur !

Filet de pĂȘche reconvertible

En se transformant en attrape-plastique”, le vieux filet de pĂȘche peut devenir sauveteur des cĂŽtes !

Recyclage palette

La palette se transforme en conteneur pour fleurs et pourquoi pas en box pour plastiques et autres déchets

Des idĂ©es Ă  dĂ©cliner, en poterie, en vannerie, avec les palmiers ou de vieilles nasses, roues….

Des inventions made in Kerkennah à concevoir pour préserver ce bien commun, cette terre authentique et sauvage !
… Et montrer Ă  chacun qu’en Kerkennah on peut profiter de sa splendeur tout en la respectant et pour longtemps !

Respecter la terre, l’air et la mer… C’est respecter notre humanitĂ© made in Kerkennah !

Merci de partager… Aidez nous Ă  faire dĂ©couvrir notre site internet Ă  d’autres … Partagez, likez, twittez !

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Si j'Ă©tais un animal
 Je serais invertĂ©brĂ© au sang bleu. Ma lĂ©gende dit que je navigue entre le clair, d’une intelligence hors norme, et l’obscur du Kraken. Avec mon tri-coeur kerkennien, je suis un hypersensible qui, un jour de 2009, dĂ©cide de concevoir un espace de partage dĂ©diĂ© Ă  cet archipel mĂ©connu de MĂ©diterranĂ©e pour discuter des enjeux du patrimoine des 14 Ăźles de Kerkennah aux eaux peu profondes cristallines et fragiles. Mes 8 tentacules sont autant de passions et de valeurs qui combinent technologie numĂ©rique, photographie, gastronomie, goĂ»t du partage, exigence du sens critique, inconditionnel de la faune et de la flore, respectueux de l’hĂ©ritage de mes ancĂȘtres et de l’Histoire de notre civilisation d’Europe et d'Afrique. Ma remarquable capacitĂ© d’apprentissage et d’adaptation me permet de proposer des articles indĂ©pendants, coups de coeur ou coups de gueule, sur une gamme tentaculaire de sujets, de l’actualitĂ© aux initiatives de dĂ©veloppement local associatif, touristique, Ă©conomique, politique... de l’archipel de Kerkennah. Aimant me camoufler dans les profondeurs (bien qu’à Kerkennah il faille aller trĂšs loin des cĂŽtes pour cela !), mystĂ©rieux et plein d'humour, je propose aussi un riche Ă©ventail de recettes de cuisine traditionnelle kerkennienne Ă  base notamment de poissons et de fruits de mer... mettant ainsi ma mascotte Ă  l’honneur et ma philosophie en tant que fondateur, propriĂ©taire et administrateur du site kerkenniens.com : "Essayer de toujours le faire avec le (tri)coeur » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *