shadow
5/5 - (8 votes)
Après plusieurs années loin de Kerkennah où j’aime pourtant prendre le temps d’apprécier les choses simples… me voilà de retour sur ce coin de paradis cher à mon coeur et à mon âme.

Kerkennah le refuge

A ma venue lors du ramadan, je me suis surpris des changements que l’archipel a connu… Nouveau port de Sidi Youssef, nouveau pont El Kantara qui, d’une simple voie à fleur de terre et d’eau, a soudain surgi de mer, laissant passer maintenant les floukas tout en reliant les îles de Gharbia et Charguia… Tant de choses ont changé et m’ont donné l’envie de redécouvrir mon petit coin de paradis. Mais pour l’heure, je vais vous raconter une histoire d’un petit chien qui a voyagé à Kerkennah.

Je voulais faire un focus sur l’arrivée d’un animal domestique la première fois cet l’archipel de Méditerranée. Promis je n’ai pas fait comme beaucoup de personnes qui viennent avec le dernier animal à la mode comme on achète une paire de chaussettes et qu’on jette, une fois que le désir d’achat assouvi… Et oui ! Malheureusement, à Kerkennah, parmi les choses qui ont changé,  je déplore le nombre de chats abandonnés sur place. De beaux chats, de race pour certains du moins, affamés, prêts à ronronner si vous donner l’attention que tout être vivant sur cette planète aime recevoir naturellement.

Je me souviens de Kerkennah avec quelques chiens errants et rarement des chats… Mais mon retour sur l’archipel après plusieurs années montre ce phénomène nouveau sur l’archipel, l’ABANDON de nos compagnons qui pourtant éveillent nos âmes d’enfant.

Un chien, c’est pour la vie !

Mon chien n’est pas un simple animal mais un compagnon que j’ai choisi d’adopter auprès de l’association PAT (Association de Protection des Animaux de Tunisie). Si votre cœur vous en dit, vous pouvez faire un don ou tout simplement faire le choix, réfléchi et durable, d’adopter un animal pour lui donner une nouvelle vie…

Si vous avez un chien, je n’ai pas besoin de vous donner le sens, ni la symbolique que cet animal peut évoquer, mais à la pensée de ce quadrupède, on a tendance à lui associer le mot Protection. Cette symbolique ne représente à mes yeux qu’une infime partie de ce que signifie réellement l’adoption d’un poilu. Avant tout, un chien est l’animal fidèle à son maitre et qui a dans ses gênes un fervent instinct de territoire et de meute. Voila pourquoi un chien aimé n’a pas besoin d’explication ni de mode d’emploi dans sa façon de protéger la famille humaine. Savez-vous que “fidèle” signifie “qui ne manque pas à la foi donnée et aux engagements pris”.

 Règles élémentaires et responsabilité

Un chien fidèle n’aura pas peur de se mettre en danger et protéger son groupe d’intrus potentiels… Voila pourquoi, il est vivement conseillé lorsqu’on est en présence d’un chien de demander à son maître si l’on peut le caresser et tout particulièrement lorsqu’il est tenu en laisse, car la laisse signifie beaucoup, c’est le lien fort avec son adoptant… presqu’un prolongement !

Cette règle élémentaire de prudence (et de prise de conscience) reste peu connue et ignorée de la plupart de nos congénères. Il faut prendre le temps de l’expliquer et accepter qu’un animal n’est pas une peluche inerte et sans vie. Imaginez-vous tenant la main de votre conjoint(e), en famille et un inconnu vient vous toucher… sans vous demander… Comment le prendriez-vous instinctivement ?…

Voila pourquoi je vous propose de mettre en scène ma fille ! Oui, ma fille Kali, car elle fait partie de ma famille et sous son air très jovial, elle reste une redoutable protectrice contre toute personne qui voudrait me parler de trop près ! Très pratique, pour rester tranquille à la mer !

Quand mon Kelb arbi découvre Kerkennah

Voici Kali, ma fille, en pleine découverte des îles de Kerkennah. Elle adore l’eau si salvatrice ici. Marcher avec elle le long des plages, la regarder courir à marée basse, ou la voir enfouir son museau dans les creux du sable où se cachent les coquillages est une joie profonde qui se savoure dans le silence de l’archipel.

Kali à Kerkennah pour la première fois

Kali à Kerkennah pour la première fois

Chien de l’atlas, issu de croisements naturels, sans pedigree (inventé par l’homme), le kelb arbi est puissant, robuste, musclé. Il est berger de l’Atlas, appelé aussi chien berbère (nommé Aïdi). Sa robe peut être fauve, marron ou noire et toutes les nuances permises par les croisements naturels. Ces chiens comme beaucoup, aspirent à la liberté, à l’air frais d’un jardin ou de la campagne et au lien social. Quoiqu’il en soit, le kelb arbi est un compagnon loyal et très affectueux… avec son maître.

Vous allez me demander pourquoi se nomme-t-elle ainsi ? Kali, d’où me vient cette idée…

 Kali tu portes bien ton nom !

Au commencement de notre histoire, naturellement quand je l’ai vue la première fois à l’association PAT, elle était parmi ses 6 frères et sœurs de même couleur. Tous récupérés dans la rue… Elle est venue vers moi, collée à ma jambe. Je suis venu plusieurs fois pour aider l’association et après mûre réflexion… c’est elle qui m’a choisi !

Mille noms traversent l’esprit quand on adopte un être vivant. Le nommer c’est l’intégrer pleinement dans notre vie, avec nos valeurs, notre rapport au monde et notre rapport à lui.

Kali a plusieurs significations… pour les informaticiens, elle est Kali Linux, propice au test d’intrusion ! Elle est aussi une star dans plusieurs œuvres littéraires, du roman au poème, dans les séries, certains jeux vidéos et portée au cinéma. Pourquoi autant de succès dans la création? Kali est en fait le nom d’une déesse à 8 bras dans l’hindouisme. 8 bras comme les 8 tentacules du poulpe, mascotte de kerkenniens.com depuis l’origine ! Hasard, me diriez-vous !

Kali est la manifestation du pouvoir destructeur du temps car elle détruit le mal sous toutes ses formes, l’ignorance, la jalousie et l’égo. Elle symbolise la destruction de ce qui n’a plus lieu d’être. Ainsi, elle est le symbole de la transformation grâce à l’expérience du temps.

Kali ma fille, tu ne pouvais pas mieux arriver sur mon chemin ! Gratitude et loyauté nous unissent pour la vie !

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’âme et passionné des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautés mais aussi les désastres de Kerkennah. Je vous invite à me suivre dans mes échanges si vous le souhaitez.