shadow
Nations Unies et Kerkennah : Objectifs de développement durable
4.5 (90%) 6 votes
Dans le prolongement des articles dénonçant la dégradation terrestre et marine à Kerkennah (cf.”Dégradation alarmante à Kerkennah” de Mounir Zalila), consacrons un moment à l’analyse des engagements institutionnels de la Tunisie en matière d’ODD (Objectifs de Développement Durable). Dites-nous alors quelles seraient les perspectives pour Kerkennah selon vous ?

 La Tunisie engagée pour se transformer d’ici 2030

Le 25 septembre 2015, l’Assemblée Générale des Nations Unies (70 ans d’existence) a adopté l’agenda 2030 pour le développement durable. Cet agenda fixe sur les 15 années à venir, un plan d’action pour tous les pays de la communauté internationale. Faim, pauvreté, dignité humaine et environnement sont les maitres mots de ce programme et de ses 17 objectifs. Il s’inscrit dans le slogan des Nations Unies qui laisse songeur « Une ONU plus forte pour un monde meilleur ». Ainsi l’agenda 2030 vise à “Transformer notre monde“.

Les 5P pour Kerkennah, vous les voyez comment ?

Le 21ème siècle est ainsi marqué, pour l’instant, de plusieurs vagues d’objectifs pour le développement 2000-2015 et 2015-2030. Ces objectifs de développement sont organisés en 5 domaines clés (Peuple, Planète, Prospérité, Paix et Partenariats) et visent la performance sociale, environnementale et économique.

Nous vous avons résumé dans ce tableau, ce que l’on peut retenir des objectifs retenus dans le rapport ODD de la Tunisie au sein des Nations Unies.

5 domaines clés

” 5 P”

17 Objectifs 2015-2030 des Nations Unies

pour tous les Pays

Données actuelles pour la Tunisie

(2015)

PeupleÉliminer la pauvreté sous toutes ses formes

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité

Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

2,9% de la population vit avec moins de 1,25 $ par jour (soit 321 000 personnes)

29% de tunisiens souffrent d’anémie

Espérance de vie : 75 ans (+6,2 années depuis 1990)

37,5% des dépenses totales de santé sont directement prises en charge par les ménages

1,7 million d’analphabètes dont 2/3 de femmes et 44% des enfants ont accès à l’éducation préscolaire

 

Code du Statut Personnel dès 1956 mais 25,8% des femmes sont actives et 47,6% des femmes sont victimes de violences (toutes formes confondues)

Planète

Garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable.

Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable.

Villes et communautés durables

Mesures d’urgence contre les changements climatiques

 

Vie aquatique : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement

 

Vie terrestre : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité

 

 

Etablir des modes de consommation et production responsables

87,1% de la population ont accès à l’eau potable à domicile mais 4,5 millions de personnes sans accès aux services d’assainissement

1% de la consommation finale d’énergie est renouvelable (hors biomasse)

Perte de 50% des surfaces cultivables d’ici 2050

17,7% de logements vacants et 8% de logements insalubres

70% de la population est sur le littoral, 44% des côtes sont vulnérables à l’érosion et submersion et 76% des nappes phréatiques littorales sont exposées au risque de salinisation

2,7% des zones maritimes sont protégées mais hausse de 20% de la production halieutique annuelle moyenne entre 2011-2016 (122 287 tonnes) ; Adhésion de la Tunisie au système du repos biologique dans les zones maritimes surexploitées

3,61% du territoire sont une zone terrestre protégée ; 8,3% sont recouverts de végétal et 94% du territoire sont menacés par la désertification et la dégradation

Décharges anarchiques, non conformité, surcharges (2,55 millions de tonnes de déchets ménagers annuels et 150 000 tonnes de déchets industriels dangereux)

Prospérité

Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous.

Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation

Réduire les inégalités

15,3% de ch̫mage (T3 Р2017)

39% sont des emplois informels soit 1 092 000 personnes concernées

0.641% PIB est dédié à la R&D (2014)

30% PIB provient de l’industrie ; le secteur industriel représente 80% des exportations et 70% sont concentrés sur le littoral

420 km d’autoroutes (x3 en 2030)

97e sur 188 pays, la Tunisie a un Indice de développement humain (IDH) relativement élevé mais inégal selon les régions.

PaixJustice et Institutions efficaces

Constitution de janvier 2014, réformes en cours pour renforcer l’État de Droits

Partenariats

Renforcer les moyens de mettre en oeuvre le Partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser

Décentralisation visant à établir un partenariat entre l’administration centrale et les 350 municipalités ; 22 000 associations

66.9% du budget étatique sont financés par les impôts

Doublement des aides publiques au développement reçues par la Tunisie entre 2005 et 2015.

Épargne : 10,5% du revenu national disponible brut

Source : “ODD : 17 Objectifs pour transformer le Monde, La Tunisie en route vers 2030”, Document des Nations Unies – Tunisie (2017), 20 pages.

Bien entendu pour tous les pays, les marges de progression existent et les pouvoirs publics, les entreprises et les citoyens sont au cœur des actions possibles.

Pour Kerkennah, quels objectifs de développement durable vous paraissent prioritaires ? Quelles actions concrètes peut-on viser pour l’archipel kerkennien ? 

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Si j'étais un animal… Je serais invertébré au sang bleu. Ma légende dit que je navigue entre le clair, d’une intelligence hors norme, et l’obscur du Kraken. Avec mon tri-coeur kerkennien, je suis un hypersensible qui, un jour de 2009, décide de concevoir un espace de partage dédié à cet archipel méconnu de Méditerranée pour discuter des enjeux du patrimoine des 14 îles de Kerkennah aux eaux peu profondes cristallines et fragiles. Mes 8 tentacules sont autant de passions et de valeurs qui combinent technologie numérique, photographie, gastronomie, goût du partage, exigence du sens critique, inconditionnel de la faune et de la flore, respectueux de l’héritage de mes ancêtres et de l’Histoire de notre civilisation d’Europe et d'Afrique. Ma remarquable capacité d’apprentissage et d’adaptation me permet de proposer des articles indépendants, coups de coeur ou coups de gueule, sur une gamme tentaculaire de sujets, de l’actualité aux initiatives de développement local associatif, touristique, économique, politique... de l’archipel de Kerkennah. Aimant me camoufler dans les profondeurs (bien qu’à Kerkennah il faille aller très loin des côtes pour cela !), mystérieux et plein d'humour, je propose aussi un riche éventail de recettes de cuisine traditionnelle kerkennienne à base notamment de poissons et de fruits de mer... mettant ainsi ma mascotte à l’honneur et ma philosophie en tant que fondateur, propriétaire et administrateur du site kerkenniens.com : "Essayer de toujours le faire avec le (tri)coeur » !

Comments

  1. Mounir Zalila    

    Bonsoir Mehdi,
    J’ai pris connaissance des éléments du programme des Nations unies.
    Quelle démarche peux tu proposer sachant que je suis en mesure d’apporter une contribution conséquente sur deux volets: Planète et prospérité et m’associer aux 3 autres P.
    Cordialement

    1. Mehdi Kachouri    

      Mounir, je te remercie pour ton message très encourageant. l’idée de l’article est effectivement de collecter sur le principe de réalité, les idées et les volontés pour réunir ensuite le tout, le partager avec celles et ceux qui souhaitent agir concrètement. Sur la démarche tout est ouvert pour le moment tu es le premier à intervenir. Je te propose donc d’échanger sur ce sujet et partager l’article avec le plus grand nombre de kerkenniens et acteurs de terrain.

  2. Weg    

    Comment est organisée la réflexion en Tunisie sur cet agenda 2030 ? Y a-t-il des relais “ODD” sur le territoire ? Les données pour la Tunisie fournissent des pistes qui pourraient être ordonnées en fonction des actions possibles. Par exemple, les risques de salinisation des sources d’eau potable, de désertification et d’érosion des terres cultivables… laissent entrevoir une Tunisie menacée en termes d’indépendance alimentaire… Cela invite à réfléchir aux actions prioritaires et transverses (actions éducative, appui des agriculteurs et des pêcheurs) et en particulier pour Kerkennah qui malheureusement est un candidat idéal pour ces 3 risques majeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *