shadow
4.7/5 - (10 votes)
Notre site Kerkenniens.com renaissait avec l’annonce du “pas-sage” de vie de mon oncle Moncef Kachouri qui a été l’un des hommes clés dans la création du site. Nous ne pouvions que lui rendre hommage. Un autre homme, kerkennien lui aussi, a contribué à nourrir l’esprit de notre site à travers plusieurs actions engagées au profit de Kerkennah. Il s’agit de Mounir Zalila, fils de Naceur Zalila, Kerkenniens de Ouled Yaneg.

 Kerkennien dans l’âme : L’altruisme en action

Vous trouverez de nombreux articles sur internet rendant hommage à l’économiste engagé que Mounir Zalila a été. Ici, nous souhaitons revenir sur les actions qu’il a entreprises au profit de l’archipel sur lequel il est né. Plusieurs articles ont été consacrés à Mounir Zalila, soit parce qu’il en était l’auteur (Dégradation alarmante de l’archipel de Kerkennah), soit à l’initiative du sujet traité, essentiellement en lien avec son humanisme en action (Prix de lecture Naceur Zalila : Première édition et 3ème édition).

Sa grande érudition acquise grâce à l’éducation nationale a été pour lui une chance précieuse qu’il a souhaité honorer en la mettant au service des enfants de Kerkennah avec ce fervent désir d’agir pour l’archipel (Penser et agir à kerkennah pour Kerkennah).

Nous sommes heureux de l’avoir connu et en gratitude des moments d’échanges toujours joyeux sur des sujets très sérieux et plein d’espérance. Merci Cher Mounir pour ces instants Kerkenniens partagés avec toi et pour les graines que tu as semées !

Palmier Ouled Yaneg kerkennah

 Un prix de lecture pour donner envie aux enfants: le goût du livre

Convaincu comme son père de l’importance de l’éducation dans la vie vertueuse, Mounir Zalila avec son frère et ses sœurs ont créé le prix annuel de lecture Naceur Zalila en hommage à leur père, enseignant, formateur et chef scout à Kerkennah (Quand un grand kerkennien nous quitte).

Plusieurs éditions se sont tenues, avec de belles récompenses pour les lectrices et les lecteurs lauréats dans les deux compétitions proposées de lecture en langue arabe et en langue française. Le succès de cet événement éducatif s’est traduit par la participation de plusieurs écoles de Kerkennah lors de la 3ème édition du Prix Naceur Zalila. Mais au delà du succès, ce qui importait à Mounir, c’était l’opportunité offerte à tous les enfants de Kerkennah de gouter la joie de lire, de feuilleter ces pages qui font voyager l’âme et nourrissent l’esprit d’un citoyen éclairé.

Nous reprenons ici le rêve de Mounir Zalila que nous citions dans l’article Première édition du Prix de lecture Naceur Zalila, 2016.

“Mon idéal serait que ce prix se tienne à l’échelle de toute l’Ile afin de créer cet esprit de compétition chez les jeunes élèves. Pour cela il faudrait élargir l’engagement et créer un fonds tout en gardant le nom à la mémoire de celui pour qui l’enseignement et l’éducation ont toujours été un sacerdoce.”

 Aider à la qualité de vie scolaire : une évidence en action pour Mounir Zalila

En collaboration étroite avec Mourad Ben Hassana, Directeur de l’école primaire de Ouled Yaneg (et Président de l’Association d’Activité de Développement de École primaire de Ouled Yaneg, Kerkennah -TUNISIE), Mounir Zalila a ainsi soutenu en 2016 la création d’une cantine scolaire moderne pour garantir un repas équilibré aux élèves dans cette école vieille de 105 ans.

Il était convaincu de l’urgence de rénover l’espace de restauration et apprendre aux enfants l’importance de la pause méridienne pour partager un repas, prendre soin de soi et des autres. La cantine bien concrète depuis 2018 est aussi un espace de vie pour toute une communauté, au delà de l’école, pour les activités parascolaires, événements festifs et conférences. Belle ligne de vie à travers une action humble et altruiste qui a démarré en 2016 avec l’appel de financement participatif de Mounir Zalila et sa famille.

Coquelicot Ouled Yaneg kerkennah

 Une plume kerkennienne, franche et libre

Dans le dernier article que nous lui consacrions en 2018, il écrivait avec le cœur, son constat d’une dégradation alarmante de l’archipel de Kerkennah. Il y confiait ses états d’âme, d’une Kerkennah défigurée par les constructions anarchiques, les pollutions et l’état d’insalubrité du babour…

Pourquoi un tel cri d’alarme si ce n’est pour préserver cette Kerkennah où il aimait tant lire au pied d’un palmier ? Pourquoi ses engagements répétés en faveur des enfants, si ce n’est parce que Mounir Zalila nourrissait ce secret espoir que les enfants de Kerkennah puissent, eux aussi, goûter ce bonheur d’une vie éduquée, authentique, de l’éveil, à une vie bonne kerkennienne, en harmonie avec la terre et la mer.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’âme et passionné des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautés mais aussi les désastres de Kerkennah. Je vous invite à me suivre dans mes échanges si vous le souhaitez.

Comments

  1. Nadi    

    Toujours autant de plaisir à lire tes articles.
    A chaque fois, tu nous fais découvrir la magie de l’île, mais pas seulement, à travers tes témoignages, on découvre également certains de ses personnages, ses enfants totalement imprégnés de la vie dans l’île qui se battent pour “son bien vivre” et le bien être des habitants ! Bravo à ce Monsieur, bravo à ces personnages !
    Je rêve de voir un jour plein, plein de personnes à la plage, un livre à la man, au lieu des smartphones. Est-ce utopique ?
    Bravo à vous tous !

    1. Mehdi Kachouri    

      Bonjour Nadi,
      Je te remercie vivement pour ton retour qui me va droit au cœur.
      Un jour viendra ou l’humain re-découvrir le plaisir de lire. Cela ne fait aucun doute dans mon esprit. Il nous reste à planter les graines qu’il faut dans l’esprit de nos enfants.

Comments are closed.