shadow
4.9/5 - (7 votes)
Le travail du textile fait partie des richesses incontournables du patrimoine de Kerkennah, Ce savoir-faire se transmet de génération en génération. Voici l’histoire d’une kerkennienne parmi tant d’autres, qui œuvre depuis de longues années à cette préservation de l’artisanat textile de l’archipel. Rendons-lui hommage ainsi qu’à toutes les femmes kerkenniennes dont les doigts racontent les couleurs du point de croix kerkennien, savoir-faire typique des iles de Kerkennah.

Il était une fois Tata Souad Meghdich, une grande dame de Kerkennah

Au bout d’un chemin de terre insoupçonné au cœur de l’ile de Chergui dans le village d’Ouled Kacem, vos pas vous conduisent vers une porte traditionnelle ouverte sur une cour immense. Là, vous entendez le vent murmurer de nombreuses fêtes de mariages kerkenniens. Cette maison dans la pure tradition de Kerkennah est celle de Tata Souad. Cette maitresse des lieux de l’une des plus grandes maisons du village d’Ouled Kacem avait pour habitude, aujourd’hui encore, d’accueillir et de préparer les mariages traditionnels kerkenniens.

Une créatrice des textiles et des tenues de mariage traditionnel

Parmi les 7 portes de la maison, l’une d’entre elles vous conduit directement chez cette grande dame, gardienne du savoir-faire de l’artisanat textile de l’archipel. Des heures de travail aux couleurs flamboyantes couvrent les murs et s’étalent sur les canapés. Vos yeux s’émerveillent devant les verts, jaunes et bleus des tarfs et vêtements traditionnels comme la jebba (veste longue portée par les hommes ou les femmes), sarwel, sourya. L’œil s’arrête soudain sur un tarf à dominante blanc parsemé comme des grains de blé, de toutes sortes de points kerkenniens aux couleurs et aux formes géométriques.

Cette étoffe raconte l’histoire d’une petite fille dont la maman avait commencé l’ouvrage, laissant alors à son enfant de 11 ans le soin poursuivre elle-même, le fil de laine. Un travail méticuleux, d’une belle finesse qui montre comment la mère kerkennienne enseigne par l’expérience à son enfant le savoir-faire ancestral de l’archipel. Ce tarf ne laisse pas indifférent tant sa beauté se révèle par la richesse des points de broderie et l’harmonie des couleurs. Les jaunes exaltent le vert et bleu ciel comme la vigueur des rouges et noirs apporte l’équilibre à cet ensemble, bordé de pompons joliment appelés les “fleurs de Kerkennah”. Et soudain, vous apercevez 5 lettres brodées au fil noir, du prénom de la jeune artiste de Kerkennah SOU-AAD.

Tarf Tata Souad Mehgdich kerkennien patrimoine broderie

Tarf de Tata Souad Mehgdich patrimoine kerkennien & broderie

De cette étoffe, suivront de multiples oeuvres artisanales, mêlant les points de broderie du monde aux vêtements traditionnels comme les tenues rouge et vert des jeunes mariées.

Un tarf des iles de Kerkennah brodé en 1970

Avec son grand coeur et son délicieux sourire, Tata Souad a offert un extraordinaire cadeau à Kerkenniens.com. Nous la remercions de tout cœur pour ce merveilleux présent que nous partageons avec vous. Ce tarf brodé en 1970 est une représentation de la carte de l’archipel de Kerkennah, brodé à la main par Tata Souad.

Tarf broderie carte des îles de kerkennah de Tata Souad Mehgdich

Tata Souad Mehgdich brodeuse Ouled Kacem Patrimoine de Kerkennah

Tata Souad Mehgdich et Mehdi Kachouri rencontre kerkennienne

Merci cher Tata Souad Mehgdich pour ce cadeau unique et historique. Un cadeau symbolique du patrimoine de Kerkennah.

A propos de l'auteur...

Mehdi Kachouri

Fondateur du site, Kerkenniens dans l’âme et passionné des iles de Kerkennah. Sans trop de chichi ni de paillettes, j’ai ouvert cet espace car depuis son origine, je souhaite pointer les beautés mais aussi les désastres de Kerkennah. Je vous invite à me suivre dans mes échanges si vous le souhaitez.

Comments

  1. amal boubaker    

    un très beau texte et un style très éloquent et relâché à la fois. merci pour ce moment que vous venez de nous faire passer. bonne continuation!

    1. Mehdi Kachouri    

      Bonjour Amal, Merci pour ton commentaire … Au plaisir de te lire de nouveau 😉

Comments are closed.